Menu



Société

Mario Nobin : "Sur 191 policiers suspendus qui touchent toujours leur salaire, 61 ont été rappelés"


Rédigé par E. Moris le Jeudi 19 Septembre 2019



Lors d’une cérémonie de promotions des policiers aux Indira Gandhi Cultural Centre, à Phoenix ce jeudi 19 septembre, le commissaire de police Mario Nobin a annoncé une nouvelle stupéfiante.

Le commissaire de police a fait savoir que sur les 191 policiers suspendus qui touchent toujours leur salaire, 61 ont été rappelés sous conditions et à partir de lundi, ils travailleront sous supervision stricte.  

Pour rappel, le rapport du Public Accounts Committee rendu public le mardi 17 septembre, avait révélé une information que le Bureau de l'Audit avait également signalé.

284 fonctionnaires dont 191 policiers suspendus coûtent à l'Etat Rs 278,7 millions. Certains des fonctionnaires ont été suspendus depuis 14 ans.

Meurtre de Shabneez Mohamud.

« L’enquête est bouclée. Nous avons envoyé le dossier au DPP qui a demandé des compléments d’informations. Nous sommes en train de les compiler et nous allons attendre la décision finale du DPP », a déclaré Mario Nobin. 

Le patron de la police a réfute l’argument de manque d’effectifs au sein de la police. « C’est un faux prétexte. Le système en place fonctionne parfaitement. Chaque poste de police comporte suffisamment d’hommes et de femmes. Sans compter qu’il y a la possibilité d’avoir recours à des renforts », a-t-il souligné.

Rappelons que l'affaire concerne le décès d'une femme par son époux le 10 septembre. Les deux fils de la victime soutiennent que la police a pris trop de temps pour venir sur les lieux. L'enquête de la police penche vers la négligence de trois officiers.

 

Jeudi 19 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.