Menu


Société

Marée noire : Quelle est la responsabilité d'Om Kumar Dabidin, Senior Chief Executive au ministère de la Défense ?


Rédigé par E. Moris le Dimanche 23 Août 2020



Om Kumar Dabidin, qui a été nommé dans la discrétion en septembre 2019, Senior Chief Executive au ministère de la Défense, se fait tout petit depuis la catastrophe écologique qui a frappé le pays.

Le silence de Om Kumar Dabidin interpelle sachant qu'il siège sur cinq organismes en rapport avec le dossier de la Défense maritime.

Rappelons qu’Om Kumar Dabidin, dont la proximité avec le gouvernement est visible, siège au sein de huit organismes, dont la Gambling Regulatory Authority (GRA), Information and Communication Technologies Authority (ICTA), Mauritius Ports Authority (MPA), Mauritius Oceanography Institute (MOI), National Ocean Council, Cargo Handling Corporation Ltd et le National Disaster Risk Reduction and Management Council.

Les salaires du président de la Gambling Régulatory Authority, Om Kumar Dabidin révélés

Rappelons que Om Kumar Dabidin avait été interrogé comme témoin par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) dans l’affaire MedPoint, au moment où il était secrétaire permanent par intérim au ministère de la Santé. La Commission anti-corruption souhaitait entendre ses explications sur l’achat de la clinique MedPoint par l’Etat pour la coquette somme de Rs 144 millions.

Le prix de ce bâtiment appartenant à la famille Jugnauth, le père étant président de la République et le fils vice-Premier ministre et ministre des Finances à l'époque.

Estimée à Rs 75 millions par la Valuation and Real Estate Consultancy Services du ministère des Finances, le prix de cette clinique, destinée à être convertie en hôpital gériatrique, a doublé pour passer à Rs 125 millions. Sans compter les Rs 9 millions déboursées des fonds publics pour l’équipement.

La ministre de la Santé d'alors était Maya Hanoomanjee, parentée aux Jugnauth. Quand au Grand Argentier de l'époque, Pravind Jugnauth, est non seulement le beau-frère du principal propriétaire, le Dr Kishan Malhotra, mais il était actionnaire de la compagnie qui détenait la clinique.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.