Menu


Société

Marée noire: Pourquoi la Ferme Marine de Mahebourg (FMM) n'est-elle pas soumise à une interdiction de vente?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 22 Octobre 2020



Les conséquences de la marée noire provoquée par l'échouage du vraquier MV Wakashio qui a heurté le 25 juillet dernier un récif à Pointe d'Esny, continuent de faire des vagues.

L'épave s'était brisée en deux après une course contre la montre pour pomper le carburant qu'elle contenait encore.

La Rédaction de Zinfos Moris avait dénoncé les conclusions hâtives des membres des ONG locaux, entourant le ministre de la pêche lors de sa conférence de presse du 25 août, supputant un éventuel conflits d'intérêts dans leur démarche après la découverte de dizaines de dauphins d'Electre, dont certains agonisaient quand ils ont été trouvés sur les plages du sud-est de l'île.

Quelques-uns semblaient avoir subi des blessures. Mais "Il n'y a aucune trace d'hydrocarbure sur eux ou dans leur système respiratoire", avait conclu le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, avant même le rapport d'autopsie.

Le vraquier MV Wakashio pointé du doigt

Rappelons que les résultats des nécropsies ne sont toujours pas accessibles. Les déclarations de la présidente de la Mauritius Marine Conservation Society, Jacqueline Sauzier, également secrétaire générale de la Chambre d'Agriculture, considérée comme une proche du pouvoir ne cessent d'interpeller. Yann von Armin, de la Mauritius Scuba Diving Association (MSDA), vice-président du Mauritius Marine Conservation Society et membre du conseil d’administration du Mauritius Museums Council, occupe pour sa part de la ferme marine de Mahébourg. 

La Ferme Marine de Mahébourg provoquerait selon les pêcheurs, un déséquilibre dans l’écosystème. 

Le Collectif Sea Users Association qui lutte contre l'élevage intensif de poissons en mer à Maurice et pour la protection de l'environnement et des usagers de la mer en général, avait alerté sur la politique de la ferme marine après la marée noire.

En effet, le Ministère de la Pêche a interdit la vente de poissons et fruits de mer pêchés dans les régions de Mahébourg à Trou d’Eau Douce. Cette mesure est en contradiction avec l’annonce du Ministère de la Pêche et de la Ferme Marine de Mahebourg (FMM)  qui affirment que les poissons d'élevage n’ont pas été affectés par la marée noire. 

Le Ministère a expliqué avoir testé l’eau mais explique que c’est la FMM elle-même qui teste les poissons. Le Ministère ne fait donc aucune vérification de ces tests. 

Des questions restées sans réponses à ce jour:

- Les poissons de la FMM qui sont dans les cages depuis le début de la marée noire sont-ils destinés à la vente locale en plus de l’export? 
- FMM est-elle également soumise à une interdiction de vente (locale et/ou à l’export)? 
Si non pourquoi cette différence de traitement? 
Si oui, comment FMM se débarrasse t-elle de ces poissons contaminés?

 



1.Posté par Karo le 22/10/2020 12:41
On peut empoisonner les Mauriciens avec du poisson toxique car la justice pourrie ne donnera jamais de suite aux plaintes qu ils pourraient recevoir!
Tandis qu empoisonner à l etranger Maurice risque gros , même très gros

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.