Menu


Politique

Marche du 29 août : La publication bizarre, presque irréelle de Lalit


Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Août 2020



Au siège du mouvement de gauche, à Grande Rivière Nord Ouest, Lalit, on le sait, prend souvent des positions assez particulières. Très intéressantes ! Mais celle de mercredi soir est, pour dire le moins étrange. 

Déjà, l’auteur tombe à bras raccourcis sur Bruneau Laurette pour une déclaration et une action.

Rappelons que l’expert en sécurité avait qualifié l’accident du Wakashio « d’acte de guerre » et avait intenté des poursuites privées contre deux ministres qu’il accuse de ne pas avoir protégé correctement le pays. 

Pour ces paroles et cet acte, Lalit lui tombe dessus violemment, allant jusqu’à souligner que si Bruneau Laurette avait raison, dans les deux cas, Maurice pourrait dire adieu à la compensation. C’est presque cauchemarder debout ! 

Lalit s’en prend aussi à Navin Ramgoolam pour avoir dit sur la BBC que le Wakashio aurait été mêlé à un quelconque trafic et qu’un proche du pouvoir aurait été associé à cela. Et l’auteur du poste de souligner que si tout cela est vrai la compensation sera reléguée aux calendes grecques. 

Le post s’en prend aussi à Bruneau Laurette sur un autre plan. L’auteur ne comprend pas pourquoi il est élevé au rang de héros national et pourquoi des vieux croutons comme Boolell, Ramgoolam, Bérenger et Duval le suivent. 

Mais là où Lalit fait fort, c’est qu’il démonte le type parce qu’il s’est formé en Israël.

L’auteur soutient que Bruneau Laurette est un adepte du kapap israélien. Il s’agit d’une technique de combat en face à face. Lalit est l’un des tout premiers défenseurs à Maurice de la cause palestinienne.

Mais ce n’est pas une raison pour démolir un type parce qu’il s’est formé en Israël. D’ailleurs, toutes les forces d’intervention du monde aujourd’hui, même celles de l’Arabie saoudite, s’inspire des techniques de défense, d’attaque et de neutralisation israéliennes, notamment le krav-maga (version offensive). Mais de là utiliser le terme « individu pas rassurant », c’est quand même étonnant de la part de la formation. 

Toujours sur la question d’un homme au rang de héros national, Lalit évoque le cas Jameel Peerally en 2011 et va même jusqu’à revenir sur l’affaire Sheik Hossen, notamment pour dénoncer Paul Bérenger. 

Et l’auteur de souligner que ce même individu « pas rassurant » pour un sou, rallie autour de lui aujourd’hui nombre de dirigeants politiques autour d’un simple slogan, « lev pake ale ». 

Loin de nous l’idée de donner des leçons à Lalit, mais ce mouvement de gauche, dont la réflexion était l’un des points forts durant ces dernières décennies, devraient plutôt s’intéresser aux raisons pour lesquelles un homme symbolise actuellement une cause. Et à quel point, la sphère politique s’est dénaturée et s’est vidée de son essence. Ce qui amène une situation où trois leaders politiques sont forcés, pour montrer une sorte de connexion avec la population, de s’agripper au wagon d’un train. Comme en Inde où les plus pauvres, qui ne peuvent se permettre un billet de train, s’assoient sur le toit.



1.Posté par Karo le 27/08/2020 18:29
Le lalit a ete paye par le gouvernement???

2.Posté par Rattan Chand le 28/08/2020 09:39
STAY FOCUS: Marche du 29 Août
Dear Participants,
Do do not give in to identity politics- many of these loud-mouth ignoramuses will be spitting their disgusting venom about ethnic politics- ignore them for they are the ones among our many simpletons who imagine and perceive the other group(s) as a threat and enemy to the furtherance of their community’s interests. They cannot think beyond the sharpened communal and other socio-political cleavages.

The true discourse is the economic dominance of a rejuvenated version of the old propertied oligarchy which has imposed its model of development. A model of development, with its huge and widening disparities of income and wealth, that advances the private sector’s interests by liberalizing land to unlock massive potential for profits in real estate development for large land owners, the granting of more advantageous IPPs in energy, encouraging its employment of foreigners and promoting hotel development for the business oligarchs with public infrastructural investments. The political elite is a mere appendage of the economic elite and is at its mercy. They would not be providing us with an alternative vision of the country, a fairer and more balanced model of development that can offer better and wider economic opportunities for the next generation. No, we will end up with more of the same, safely anchored in the status quo.
That’s why we must stay focus, we must know what our goal is; this regime is showing serious signs of running out of steam and is being strained to breaking point. It is becoming harder for it to cover the cracks and the chances of its collapse are greater than ever before ; the time is ripe now to flex our muscles and grow into a wider movement for a new combative approach for change- a new model of development with greater respect for the environment, learning from lessons of the covid pandemic and the oil spill.
Rendez vous Samdi 29 août à Port Louis !

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.