Menu



Social

Manque de transports en commun : la grève de la faim se poursuit à Saint-Hubert


Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Février 2021



Un drame humain aux conséquences graves. Le conseiller de village et membre du MMM, Nitin Jeeha et le président de village, Rajiv Doolub ont entamé une grève de la faim depuis le samedi 13 février, en protestation contre le manque de transports en commun dans la région de Saint-Hubert, St Hilaire, Riche en Eau et Beau Jardin.

Exaspérés par le problème de transport, des conseillers ainsi que des habitants de ce village du Sud ont mis l'acte à la parole en entamant leur grève de la faim.

Même si les autorités ont apporté des changements dans les horaires des autobus, les habitants n’abandonnent pas leur grève. Il déplore ainsi le fait que certains élèves de la région se retrouvent exclus de leurs salles de classe quand ils arrivent en retard à l’école. Les quatre autobus additionnels déployés par la National Transport Corporation (CNT) sur la ligne 87, annoncés par le ministre du Transport, Alan Ganoo, ne correspondent pas aux demandes des habitants. 

Le leader de l'opposition : « Je demande au ministre d’avoir le courage d’aller à St-Hubert. Je demande de la volonté et une approche humaine du ministre Ganoo. Appliquez la loi contre les propriétaires qui ne la respectent! ».

Les  grévistes ont  par ailleurs reçu  la visite de certains membres de l’opposition, dont le Dr Arvin Boolell, Roshi Bhadain, l’activiste Bruneau Laurette mais aussi le porte parole de Rezistans ek Alternativ, Ashok Subron. A noter qu'aucun membre du gouvernement ne s'est déplacé, peut-être plus préoccupé à organiser le pélérinage Maha Shivaratree.


 


Mercredi 17 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.