Menu

Société

Manque de confiance dans les hôpitaux : quelques Mauriciens se ruent déjà sur les bonbonnes d’oxygène


Rédigé par E. Moris le Lundi 22 Novembre 2021



Face à l’explosion de cas de Covid-19, dus au variant Delta, à l'île Maurice, des tonnes d’oxygène médical vont être acheminés sur plusieurs rotations avec La Réunion, l'Afrique du Sud et Singapour pour soulager les hôpitaux face à une quatrième vague épidémique brutale et violente.

A Maurice, la pression hospitalière se fait chaque jour plus critique. Outre l'appel de la demande de renfort de médecins en provenance de l'Inde et de La Réunion, les hôpitaux sur place ont besoin d’oxygène médical. Plusieurs tonnes d’oxygène médical sont en cours d'acheminement dans les jours à venir. Un chargement est d’ailleurs déjà arrivé en provenance de La Réunion, via le Barracuda, le bateau de la marine nationale, pour mettre ces stocks d’oxygène à la disposition des hôpitaux.

Cette livraison répond à une demande du ministère de la Santé, alors que le pays connaît actuellement une pénurie d’oxygène. Plusieurs rotations suivront afin de poursuivre ce flux d’approvisionnement, en attendant, que l'hôpital ENT et les fournisseurs puissent maîtriser la situation en approvisionnement en oxygène gazeux et liquide. 

Rappelons qu'avec l'explosion de cas Covid, la consommation en oxygène dans les services de réanimation a très significativement augmenté. À ce jour, les quantités d’oxygène médical sont multipliées par trois, selon un des principaux fournisseurs d’oxygène médical local. Le variant Delta est présent dans « plus de 90 % des cas » selon les professionnels de Santé, bien que les autorités mauriciennes se refusent encore de jouer à la transparence sur ce volet.

« La croissance exponentielle du nombre de cas positifs met gravement en difficulté notre système hospitalier », soutient un autre médecin. Face à cette situation qui prend de l'ampleur, quelques mauriciens anticipent la crise sanitaire, et se sont rués vers des compagnies privées pour s’approvisionner en bonbonnes d’oxygène.  

C'est une réalité, au vue de la situation sanitaire, les mauriciens préfèrent s'auto-isoler à domicile, pour éviter d'être admis dans les centres hospitaliers. Pire, dans la crainte d'une réelle pénurie d'oxygène comme en temps de guerre, des familles qui ont vu des proches ou des voisins endeuillés par la maladie, achètent des bonbonnes d'oxygène. C'est du jamais vu ! 


 

Lundi 22 Novembre 2021


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 22/11/2021 20:17
Un seul responsable : P.Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.