Menu



Société

Manifestation de soutien à la cause palestinienne : L'homme de loi Rama Valayden interpellé par la police


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Mai 2021



Manifestation de soutien à la cause palestinienne : L'homme de loi Rama Valayden interpellé par la police
Dimanche 16 mai dans les rues de la capitale, une manifestation pacifique en soutien à la cause palestinienne a été organisée à l'initiative du Groupe Refléxion Emmanuel Anquetil dont le porte-parole est Me Rama Valayden.

Si la diplomatie mauricienne ne se prononce pas concernant le conflit entre l’Israël et le Hamas, le Groupe Réflexion Emmanuel Anquetil souhaitait afficher leur soutien comme partout à travers le monde. Plus d'une centaine de personnes se sont mobilisés à Port-Louis, pour faire cesser l’opération militaire israélienne, tout en demandant de “libérer” les territoires palestiniens.

Des manifestants arrêtés au milieu de la nuit placés en garde à vue

Me Rama Valayden, ancien Attorney general a eu la surprise de recevoir la visite de la police aux petites heures du matin à son domicile, à Pailles, au motif de non-respect des règles sanitaires lors du rassemblement. Escorté comme un criminel, l'homme de loi qui a relancé l'affaire Kistnen, un agent politique décédé dans des circonstances troublantes, parle lui de "percussion politique" et de "vengeance politique".

Rappelons que cet opposant farouche du Premier ministre Pravind Jugnauth et du gouvernement mauricien a fait tombé l'ancien ministre du Commerce Yogida Swamynaden dans l'affaire dit Kistnen, en le trainant sur le banc des accusés.

L'interpellation de Me Valayden a suscité un certain émoi auprès des Mauriciens

Les méthodes pour museler la voix citoyenne sur les réseaux sociaux ou de bâillonner la presse prend une ampleur sans égale à Maurice. Les incidents et tentatives d'intimidation se multiplient sous un régime politique où un seul individu détient le pouvoir, qualifié de pouvoir personnel et absolu. Alors que le pays est blacklisté par l'Union Européenne sur sa liste noire des pays peu fréquentable, plusieurs organismes indépendants soulignent le déclin démocratique du pays depuis l’avènement de Pravind Jugnauth au pouvoir.

De son côté, Me Valayden se défend d'avoir enfreint le protocole sanitaire. La police reproche à l’ancien Attorney General d’avoir organisé un rassemblement, alors que, selon la « Quarantine Act de 2020 », aucun rassemblement de plus de 10 personnes n'est autorisé en temps de pandémie de Covid-19. Il lui est aussi reproché d’avoir tenu un rassemblement de plus de 11 personnes, sans une autorisation écrite du Commissaire de police.

Plusieurs avocats, assurent la défense de Me Rama Valayden dans cette affaire. « Li inakseptab sa fason fer la », a réagi le président du Bar Council, Me Yatin Varma.

Me Shahzaad Mungroo explique qu’il avait dans un premier temps accompagné Me Rama Valayden aux Casernes centrales en tant qu’avocat, lorsqu’il lui a été annoncé plus tard, qu’il était aussi impliqué dans cette affaire pour y être interrogé à son tour. D’autres personnes ont été interpellées par la police dans la soirée de dimanche à la suite de la manifestation pacifique tenue à Port-Louis, puis relâchés sans conditions après leur interrogatoire.

Le dossier sera toutefois référé au bureau du Directeur des Poursuites Publiques qui décidera par la suite de la marche à suivre. À ce stade, d’autres interpellations ne sont pas à écarter.

Le patron du Central CID, dans un média, a affirmé que c’est Rama Valayden, lui-même, qui a demandé à être interrogé aux petites heures.

Il soutient que ceux qui commentent l’action de la police font fausse route. Car ils ne connaissent pas la vérité. Selon le DCP Jangi, il a reçu un appel d’un des avocats de Me Valayden vers une heure du matin. Ce dernier voulait savoir si la police allait inquiéter son client par rapport à la manif d’hier.

Le DCP Heman Jangi a déclaré avoir dit oui mais précisé que vers 8 heures la police aurait besoin de son client. Mais peu après, l’avocat a rappelé le DCP Jangi pour lui dire que Rama Valayden était disposé à être interrogé dans les minutes qui suivent. C’est la raison pour laquelle, selon Heman Jangi, la police a été le chercher pour l’emmener aux Casernes centrales. D’autant que Valayden ne conduit pas. Le DCP Heman Jangi insiste que Valayden était volontaire pour venir à cette heure là. 

Notons que durant la même journée de dimanche, des centaines de personnes ont rendu un vibrant hommage lors des funérailles du jocker Nooresh Juglall, décédé après une violente chute en course, sans faire l'objet d'aucune interpellation nocturne...

Mardi 18 Mai 2021


1.Posté par vital le 20/05/2021 10:39
,l indignité de l 'homme réside dans sa capacité à rester indifférent face à l 'injustice , l'immensité du drame qui frappe les palestiniens ,doit nous questionner sur notre posture de citoyen du monde . me valayden en manifestant contre ces atrocités commis par un peuple qui se croit au dessus des lois internationales , apporte une lueur de dignité et d'humanité dans l'indifférence et l 'assourdissement générale de nos pairs .

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.