Menu

Société

Manif d’Affirmative Action : L’Évêché rappelle que Labour discute avec l’IBA


Rédigé par E. Moris le Vendredi 25 Mars 2022



Le Diocèse de Port-Louis n’est pas resté insensible à la manifestation du groupe Affirmative Action hier (jeudi). L’organisme a réagi… mollement. Il a émis un communiqué pour dire… pas grand-chose malheureusement.

Le Diocèse de Port-Louis rappelle que dans une pétition déposée au bureau du Premier Ministre et à la MBC ce matin, l’ONG Affirmative Action réclame que la lumière soit faite autour de la censure du message de Noël du Cardinal Piat en décembre dernier.

Le communiqué souligne que la censure du 25 décembre a été vécue comme une blessure et que la démarche d’Affirmative Action « reflète la souffrance de beaucoup de personnes, profondément blessée ». Pour bien faire comprendre que le cardinal Piat n’est pas derrière cette action, le communiqué souligne que « le public est libre de réagir et de s’exprimer à travers des prises de parole, des pétitions ». Il précise même qu’il « est sain que dans une démocratie, le peuple puisse interpeller les instances responsables, dans le respect et le calme ».

Pour justifier sa mollesse, le diocèse souligne qu’il a réagi en déposant plainte auprès des instances prévues par la loi, notamment l’Independent Broadcasting Authority. Il ajoute que le père Jean Maurice Labour, vicaire général, est en interaction avec cette instance mais qu’il ne révélera pas pour l’instant la teneur des propos échangés. On ne sait pas si c’est le fameux téléphone rouge du tandem Kennedy-Khrouchtchev. Mais le diocèse semble être embarrassé par cette histoire. Il rappelle que « l'église catholique et la MBC ont un partenariat de longue date » et qu’il souhaite que cela « continue de manière respectueuse ». Car « il ne faudrait pas que cet incident mette à mal une collaboration qui a porté ses fruits ». D’un côté, le diocèse de Port-Louis veut garder ses bonnes relations avec la MBC. Mais de l’autre, il est débordé par des prêtres plus affirmés dans leurs actions. Ça va faire mal !

Vendredi 25 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.