Menu


Société

Mammifères marins morts à Maurice : Les conclusions hâtives des ONG locaux font tiquer


Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Août 2020

Dix-huit dauphins se sont échoués mercredi sur les côtes mauriciennes, où ils sont morts, ont annoncé les autorités, rejetant un lien éventuel avec la marée noire qui a frappé la même région au début août.



Ces dauphins d'Electre, dont certains agonisaient quand ils ont été trouvés, ont été repérés sur les plages du sud-est de l'île. Quelques-uns semblaient avoir subi des blessures.  Mais "Il n'y a aucune trace d'hydrocarbure sur eux ou dans leur système respiratoire", a conclu le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, avant même le rapport d'autopsie.

Le vraquier MV Wakashio pointé du doigt

Les Mauriciens ne croient pas en cette version du gouvernement. Ils craignent que ces décès ne soient la conséquence de la marée noire provoquée au début du mois par l'échouage quelques kilomètres plus au sud du vraquier MV Wakashio. Ce bateau a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d'Esny. L'épave s'est brisée en deux, trois semaines plus tard, après une course contre la montre pour pomper le carburant qu'elle contenait encore. 

Les conclusions hâtives des ONG font tiquer

Malgré le fait que les résultats des nécropsies n’étaient toujours pas accessibles, l'ONG Mauritius Marine Conservation Society, avait estimé qu'il pouvait s'agir d'une "coïncidence malheureuse", en faisant référence à un incident similaire survenu en 2005. 

Un discours qui passe mal

La présidente de la Mauritius Marine Conservation Society, Jacqueline Sauzier, également secrétaire générale de la Chambre d'Agriculture, considérée comme une proche du pouvoir, a expliqué un partenariat de Maurice avec une ONG de l’île de La Réunion. Selon Mme Sauzier, Maurice a suivi les protocoles préconisés par La Réunion...mais cette ONG , Globice Réunion, n'a pas de représentant sur place. Tout se fait à distance avec la fermeture des frontières.

Si couler le navire était la pire option selon Greenpeace Africa, Jacqueline Sauzier affirme le contraire

"Probablement ont-ils suivi un banc de poissons dans le lagon, perdu leurs repères et pas réussi à revenir en mer, et ils ont cherché à rejoindre la mer en passant directement au-dessus de la barrière de corail plutôt qu'en trouvant la passe. Paniqués et stressés, ils ont heurté les coraux, se sont épuisés et sont morts", a-t-elle avancé. 

Yann von Armin, de la Mauritius Scuba Diving Association (MSDA), vice-président du Mauritius Marine Conservation Society et membre du conseil d’administration du Mauritius Museums Council : "Nous n’avons vu aucune trace ni sur la peau, ni sur la gueule, ni au niveau du ventre".

Rappelons que , s'occupe de la ferme marine de Mahébourg. Une ferme aquacole sous les feux des projecteurs qui provoquerait selon les pêcheurs, un déséquilibre dans l’écosystème. ​

L’autopsie des autres cadavres est actuellement en cours. La MSDA a précisé que des bouts de graisse et de peau ont été prélevés sur les cadavres pour des analyses ADN. Un premier rapport scientifique pourrait être soumis demain.

Selon Hugues Vitry, scientifique et spécialiste de ces mammifères marins, cette espèce de cétacés, des dauphins d’Électre, se soient échoués car "désorientés". Un phénomène qui arrive un peu partout dans le monde, lié à des activités militaires et l’utilisation de sonars puissants. Hugues Vitry dit avoir constaté de grosses blessures au niveau du rostre (au niveau de la bouche et du nez) des cétacés échoués. « C’est comme s’ils avaient heurté dans quelque chose, un filet ou quelque chose comme ça ».



 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.