Menu


Politique

Mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill : la motion pas prise pour une histoire de procédures


Rédigé par E. Moris le Mercredi 29 Juillet 2020



Brouhaha ! Bazar ! Foire d’empeigne ! Les mots manquent pour décrire ce qui s’est passé au sein du Conseil de la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill cet après-midi.

À l’agenda de la séance figurait la motion de blâme contre le maire, Ken Fong. Mais il y a eu de vives tensions dès le début de la séance, qui a été suspendue à deux reprises. En fait, un vote devait être pris pour savoir si la motion de blâme pouvait être considérée. Mais le conseiller PMSD Olivier Barbe a présenté une nouvelle motion pour la suspension du règlement 29, afin que le vote ne soit pas pris à main levée mais par bulletin secret. Et c’est là que l’affaire s’est corsée.

Déjà, un conseiller du ML, soit du parti du maire Ken Fong, Robert Hungley, a secondé la motion d’Olivier Barbe. Mais malgré tout, le PMSD n’avait pas de majorité pour faire voter la seconde motion. Donc le vote devait être fait à main levée.

Le PMSD ne voulait pas ce scénario. Des mots ont été échangés avec l’adjoint au maire, Nishal Bhojawon, qui présidait la séance. Ce dernier a alors expulsé deux conseillers du PMSD, dont Olivier Barbe. La séance a ensuite été suspendue.

À la reprise, les deux conseillers étaient toujours à leurs postes. L’adjoint au maire leur a demandé de retirer leurs propos afin qu’il revienne sur leur expulsion. Mais les deux conseillers bleus ont refusé. Résultat : Ken Fong reste en poste... pour la plus grande joie d'Ivan Collendavelloo, présent à la mairie.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.