Politique

Maha Shivaratri : Pravind Jugnauth est satisfait des travaux malgré 200 arbres sacrifiés

Vendredi 8 Février 2019

En chef des travaux finis, quand ce n'est pas Nando Bodha qui se met en scène c'est le Premier ministre, Pravind Jugnauth qui marque sa présence dans des opérations "koup riban" ou en inspecteur en chef des travaux.


Pravind Jugnauth sous un soleil de plomb, est venu inspecté les travaux d'amélioration en marge de la fête de Maha Shivatri à Grand-Bassin le jeudi 7 février qui sera célébrée le 4 mars prochain.

Cette année, 60 places additionnelles de parking sont prévues pour les autobus. Le sacrifice est important de ce bétonnage à outrance : 200 arbres ont été sacrifiés à l'autel des Dieux de Grand-Bassin.

Grand Bassin ( Ganga Talao) est un lac "sacré", lieu de culte pour les dévots de la communauté hindoue. Des milliers de pèlerins s'y rendent chaque année lors de la nuit de Maha Shivatri. Si le lieu est devenu l'attraction majeure de l'île, elle s'est transformée peu à peu en un vaste parc d'attraction spirituelle.
« C’est avant tout un constat de satisfaction. Chaque année nous apportons de nouvelles améliorations et cela s’applique pour tous les pèlerinages et fêtes culturelles célébrés dans le pays ».
Malheureusement, par manque de vision écologique ou vision tout court, le gouvernement continue de sacrifier la nature au profit de...parkings ! 

C'est ainsi que 200 arbres ont récemment été abattus dans la discrétion la plus totale, au niveau du grand parking du site religieux et touristique de Grand Bassin. 

L’objectif étant de faire place à des aires de stationnement au plus près du lieu de culte, en marge du prochain pèlerinage de Grand-Bassin.  

Pour rappel, au début de l’année 2018,  la construction d’une route, inaugurée par le Premier ministre pour les pèlerins arrivant du Sud, avait déjà nécessité l’abattage de plusieurs centaines d’arbres.  

Lire sur le même sujet : GRAND-BASSIN : 200 ARBRES SACRIFIÉS AU PROFIT D'UN NOUVEAU PARKING

Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.