International

Madagascar revendique les Iles Éparses

Dimanche 30 Septembre 2018

Si à Maurice, le dossier des Chagos est revenu au centre de l'actualité avec les auditions à la Cour internationale de justice de la Haye qui répondait à une résolution présentée par Maurice en juin de l’année dernière. En cette période électorale, les îles Éparses restent un dossier sensible.


Photo Wikimedia/ Roger KERJOUAN
Photo Wikimedia/ Roger KERJOUAN
Dans l'océan indien, c’est un vieux conflit territorial entre la France et Madagascar qui vient de ressurgir à l’occasion de la 71ème assemblée générale à New York, devant les Nations Unies.  
Les îles Éparses sont françaises, mais Madagascar demande leur rétrocession. Un dossier est entre les mains de l'ONU.

La souveraineté sur les Îles Eparses empoisonne les relations franco-malgaches depuis l’indépendance de la Grande Île proclamée le 26 juin 1960. Lors de l'indépendance de Madagascar, les îles Eparses sont restées françaises. Elles  ont été placées sous l’autorité du ministre des Outre-mer. Les autorités malgaches ont depuis cette époque toujours revendiquées le retour de ces îles dans leur giron. 



Les îles Eparses  sont  gérées depuis 2006 par l’administration des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises). Son administration est  basée à Saint-Pierre, à La Réunion.  

Les îles sont situées géographiquement dans le canal du  Mozambique entre l’Afrique et Madagascar. Ce sont des îles inhabitées. Seuls des détachements militaires français y assurent des missions de souveraineté. Elles accueillent également régulièrement des scientifiques venus faire des études sur la faune, la flore, et l’évolution du climat. 

Bien que désertées, les îles Eparses sont des points stratégiques et économiques. La France peut maintenir  sa présence dans le canal du Mozambique et bénéficie d’une importante zone économique exclusive de 636 000 km2 : grâce à Mayotte et à ces îles Eparses. 

Les zones de pêches sont également un enjeu important. Par ailleurs, certaines études montrent qu’il y a du pétrole dans cette ZEE. Mais les enjeux sont également environnementaux, car ces îles sont classées en réserves naturelles depuis 1975, et les Eparses servent de témoins, de « point zéro » pour les études scientifiques sur la pollution ou le climat. 

Un accord sans appel d’offres 

L’État malgache aurait contracté un accord à hauteur de 300 millions de dollars (255 millions d’euros), avec une société pétrolière créée au Brésil. L’entreprise s’est engagée à lancer des travaux d’exploration et de construction d’un terminal pétrolier, d’une raffinerie, de distribution d’hydrocarbures et d’un port sur les îles Éparses.  

Le dossier îles Éparses est au cœur de la campagne présidentielle actuelle. Convoités par la Russie et les Britanniques également avec des enjeux économiques importants. 

Lire également :  

https://www.zinfos-moris.com/SAJ-a-la-CIJ-Nous-n-avions-d-autres-choix-que-d-accepter-l-excision-des-Chagos_a1120.html

Rédigé par E. Moris le Dimanche 30 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.