Politique

MMM : Un congrès-anniversaire en demi-teinte

Dimanche 23 Septembre 2018

Le Mouvement militant mauricien (MMM) a tenu un congrès-anniversaire ce dimanche 23 septembre au Plaza, Rose-Hill, à l’occasion des 49 ans d’existence de ce parti.


Une fête d’anniversaire en demi-teinte, malgré les sourires de circonstances. Après la défaite du MMM au numéro 18 (Belle Rose/Quatre Bornes en décembre 2017), l'absence des militants de la grande histoire du parti ont tous plus ou moins claqué la porte ou ont brillé par leurs absences.

Les Steven Obeegadoo, Pradeep Jeeha et Françoise Labelle, puis la démission de Danielle Selvon début septembre suivie des militants de la circonscription no 1(Port Louis Ouest- Grande Rivière Nord Ouest), n'ont pas donné l'idée d'un grand rassemblement populaire mais plutôt d'un parti en plein débâcle. 

Si le secrétaire général du Parti, Rajesh Bhagwan affirme que « le parti se tourne vers les prochaines élections avec le slogan un sursaut moral et politique. La moralité sera ainsi le cheval de bataille des Mauves. »

Il n'empêche que les démissionnaires sont dans tous les esprits. "Brans gaté ine fini tomber, beaucoup nouveau ine vini. Moris bizin MMM".

Le leader Paul Bérenger a rappelé que le « MMM ira seul aux prochaines élections» tout en invitant les autres partis d'aller seuls aux prochaines élections et souhaite une lutte à trois.

Sur la réforme électorale présentée vendredi dernier par Pravind Jugnauth. «Se enn pseudo-reform», «Se enn galimatia».

 Il prévoit qu'il n'y aura pas de réforme électorale sous le règne des Jugnauth.

Le leader des mauves soutient que le système présenté ne résoudra pas les problèmes de proportionnalité du système du First Past the Post.

«Nou ti propoz enn system avek 63 dépité eli et enn la liste 20 dépité élu à la proportionnelle, avec sa system la, tou kominote ti pu ena so reprezentan. Se inacceptable et révoltant. La vérité seki pas pou ena reforme électoral à Maurice tant ki Saj et so piti pou la». 

Revenant sur les heures de gloire du parti, Paul Bérenger a rappelé la lutte que le MMM a menée pour la classe travailleuse.

Paul Bérenger a toujours clamé que son parti sort grandi des défaites électorales et que le « MMM est toujours plus fort que jamais ». Certes, dans le passé, les Mauves ont vu défiler plusieurs de ses membres, mais à l’aube de ses 50 années d’existences, les bases du MMM se sont beaucoup affaiblies au fil du temps. Cela s’est d’ailleurs confirmé avec la démission de plusieurs membres des régionaux 17 et 4 et 1. 

On ne sait plus si l’âme même du militantisme existe encore. Et cette situation démontre un signe d’impuissance vis-à-vis des opposants politique. A un certain moment, le MMM était le compagnon idéal pour une alliance crédible pour former un gouvernement. Mais, aujourd’hui, plusieurs partis profitent de cette crise pour arracher ses meilleurs éléments. 

 

Rédigé par E. Moris le Dimanche 23 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.