Menu



Politique

MIC : Deux scandales mis au jour par Xavier-Luc Duval


Rédigé par E. Moris le Mardi 20 Juillet 2021




Ce que le Speaker a empêché le leader de l’opposition de révéler au Parlement, Xavier-Luc Duval l’a fait en conférence de presse. Il a fait deux grosses révélations qui jettent le doute sur l’indépendance de la Mauritius Investment Corporation, surtout son conseil d’administration. 

Dans les deux cas, a déclaré Xavier-Luc Duval, le conseil d’administration a renversé une décision de l’Investment Committee. Et dans les deux cas, soutient le leader de l’opposition, deux proches du gouvernement ont été favorisés. « Ce sont les deux cas sur lesquels j’ai eu des informations. Il se peut qu’il y en ait d’autres », a-t-il déclaré. 

Le premier cas concerne la compagnie Akai Fisheries. « C’est une famille proche du gouvernement qui est concernée », a allégué Xavier-Luc Duval. Il s’agit des Jhugroo, Gulshan et Shakar.

Il a affirmé que l’Investment Committee, avec raison, avait estimé que le secteur de la pêche est risqué et qu’il n’y avait pas sécurité additionnelle. « Le comité a estimé qu’il fallait une évaluation indépendante avant de prendre une décision », a précisé Xavier-Luc Duval.  Sauf que le dossier, avec les recommandations de l’Investment Committee, a été envoyé au conseil d’administration qui a renversé cette décision. Une somme de Rs 250 millions. 

L’autre cas est encore plus étonnant. Il concerne Avinash Gopee, un des mignons du gouvernement. Ce dernier a obtenu un total de Rs 500 millions de la MIC. Cela, grâce à ses deux compagnies. La première, Luxury Village, avait déjà obtenu Rs 300 millions. Dans ce cas aussi, le board a renversé la décision de l’Investment Committee. 

Mais le plus grave reste encore à venir. Et cela ne concerne pas la MIC. « Ce n’était pas assez pour Avinash Gopee. Il a créé une autre société, PSH Investment Limited, qui a obtenu 3 arpents de Landscope Mauritius. Puis, il a obtenu Rs 600 millions de la SBM. Mais comme il n’a pas de clients, il est allé voir l’Economic Development Board qui a accepté de louer des espaces de bureaux pendant 10 ans. L’EDB loue des bureaux dans un bâtiment qui n’existe pas encore », a allégué Xavier-Luc Duval.
PSH Investment Limited a obtenu Rs 200 millions de la MIC.

Mardi 20 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.