Menu


Société

MBC: Anooj Ramsurrun soupçonné de corruption alléguée, s'accroche à son poste pire qu'un morpion


Rédigé par E. Moris le Mercredi 9 Septembre 2020

Il fait l'actualité, encore et toujours pour de mauvaises raisons ! Un comble pour un directeur de chaînes d'information.



Après avoir été poussé vers la porte de sortie de la station de radiotélévision nationale, alors qu’il était directeur par intérim, Anooj Ramsurrun n'était jamais vraiment partie...Rappelons que le directeur général de la MBC avait affirmé et à plusieurs reprises que c’est pour des raisons personnelles, notamment de santé, qu’il avait pris la décision de quitter son poste à l'époque, indiquant : « Pena okenn autre raison ! » 

Il a donc repris ses fonctions de directeur-général adjoint de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), tout en traînant ses guêtres au bureau du Premier ministre

De retour à la MBC, Jacques Maunick, alias "la grain letchis" casse les employés à tour de bras.

Y a-t-il eu maldonne concernant des « Outside Broadcasting Cars » achetés à hauteur de Rs 90 millions ?
C’est ce que la Commission anticorruption tente d’éclaircir, mais il faut dire que les limiers de l’Icac sont déjà pourvus en informations. Ils sont en possession de plusieurs lettres de dénonciations. Elles soulignent que deux Outside Boradcast Cars ont été achetées à l’occasion des derniers jeux des îles pour un montant de Rs 90 millions.

Dans le cadre de cet achat, la MBC a semble-t-il payé une partie en nature, c’est-à-dire à travers des publicités. Anooj Ramsurrun est impliqué dans cet achat et aurait bénéficié de séjours gratuits dans un hôtel, avec sa famille. Ajoutés à cela: un déplacement en Inde, la promotion d’un caméraman et l’achat de trois véhicules blindés. 

Le conseil d’administration de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a pris note de l’enquête initiée par l’Independent Commission against corruption (ICAC) à la suite de lettres de dénonciation contre le directeur général par intérim (p.i), Anooj Ramsurrun, et d’autres cadres de la station de radiotélévision. 

Selon la porte-parole de la MBC, le board a pris connaissance de l’enquête préliminaire en cours et c’est à la lumière de ses conclusions qu’une décision sera prise. Pour le moment, Anooj Ramsurrun reste donc en poste, tel un morpion, malgré de graves allégations de corruption qui lui sont reprochées. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.