Menu



Politique

Libéré sous caution, Jangi parle de vendetta politique


Rédigé par E. Moris le Mardi 19 Octobre 2021



Le président du conseil de district de Grand Port a été présenté devant le tribunal de Flacq ce matin. Une accusation provisoire de complot pour endommager des biens de l’État a été retenue contre lui.

La police n’a pas objecté à sa remise en liberté sous caution. Ravi Jangi est donc ressorti en liberté du tribunal. Il affirme qu’il est victime d’une « vendetta politique ». Il a déclaré que la décision de fermer l’accès au terrain de football de Quatre Sœurs a été prise par tout le conseil du village et non lui seul en tant qu’individu.

Après sa mise en inculpation provisoire, Ravi Jangi a été libéré contre une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance de dette de Rs 35 000. Il doit aussi se présenter chaque lundi au poste de police le plus proche de sa demeure.
 

Mardi 19 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.