Menu



Politique

Les travaillistes font une saga de leurs différentes démissions


Rédigé par E. Moris le Jeudi 4 Mars 2021



C’est un peu comme au tirage du loto. C’est boule par boule. Du moins démission par démission.

Alors que tous les élus travaillistes auraient pu démissionner d’un seul coup de toutes les instances instituées par le Parlement, après la démission d’Arvin Boolell, ils font trainer ça en longueur.

Il y a d’abord eu les trois travaillistes siégeant sur le comité parlementaire de l’Icac, Stéphanie Anquetil qui a démissionné du Parliamentary Gender Caucus et du SADC Commitee avec effet immédiat et aujourd’hui Fabrice David qui quitte aussi le Parliamentary Gender Caucus ainsi que l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Il a soumis sa lettre de démission au Speaker de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phokeer, ce jeudi.

Les députes Eshan Juman et Mahend Gungaparsad se sont aussi retirés du Public Accounts Committee et du Parliamentary Broadcasting Committee. Au moins Shakeel Mohamed avait envoyé sa lettre avant même la démission d’Arvin Boolell. La saga est désormais terminée…

Jeudi 4 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.