Menu


Social

Les salaires seront versés aux employés de Tara Knitwear et Rosana Textiles


Rédigé par E. Moris le Vendredi 23 Août 2019



Le 21 août, l’usine textile Tara Knitwear a été placée sous l’administration de BDO Mauritius. Afsar Ebrahim et Georges Chung ont été désignés administrateurs de l'usine. 

Selon un communiqué du cabinet BDO, à partir de ce samedi 24 août, ou au plus tard le lundi 26 août, les employés de Tara Knitwear et Rossana Textiles percevront leurs salaires du mois de juillet. En ce qu’il s’agit des salaires pour le mois d’août, le paiement sera effectué la semaine prochaine. 

Georges Chung Ming Kan, administrateur des deux usines : «Nous avons demandé à la banque de traiter ce cas avec urgence», assure

Toutes les usines, Tara Knitwear à Plaine Lauzun et Nouvelle-France, ainsi que celle de Rossana Textiles, à Plaine Lauzun, demeurent opérationnelles.  La fermeture des usines n’est pas d’actualité pour le moment.

Pour rappel, plus de 500 employés étaient sans salaire depuis le mois de juillet. Comme plusieurs usines textiles Palmar Ltée, Tex Knits ou encore Future Textiles, Tara Knitwear est en grande difficulté.    

Les employés de cette entreprise implantée à Plaine-Lauzun et spécialisée dans la teinturerie et la fabrication de t-shirts étaient dans le flou concernant l’intention de la direction de l’usine et ce qu’elle compte faire. Ils avaient effectué un sit-in devant leur usine, le 19 août dans l'attente qu'on trouve une solution.   

Si Tara Knitwear se retrouve dans une telle situation, c’est parce qu’elle dépendait de Tex Services Ltd, qui lui refilait une partie de ses commandes. Mais Tex Services ayant été placée sous administration judiciaire en mars, Tara Knitwear se retrouve aussi en zone rouge. 
 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.