Politique

Les réactions à la suite de la démission "surprise" de Vishnu Lutchmeenaraidoo

Jeudi 21 Mars 2019

Ivan Collendavelloo :

« Je n’ai pas perçu de l’amertume dans ses propos mais plutôt sa détermination pour aller de l’avant avec sa démission. C’est avec beaucoup de déception et de regret que j’ai appris la démission de Vishnu. Il est un senior politician. La première question que je lui ai demandée, ‘ki pe arrive twa’. Il a avancé ses raisons et m’a demandé de les respecter ». Certainement mo pa pe sonne pétard…mais nou pou discute banne consequences et ban éléments autour sa démission la ».

Arvin Boolell, député du parti travailliste au parlement :

La démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo était une chose « inévitable. Si il a dit « enough is enough », c’est qu’il a beaucoup à dire. Il a bien choisi le « timing » de l’annonce de sa démission.

Selon Arvin Boolell, « il est inévitable que nous allons vers des élections générales ».

Xavier-Luc Duva, leader de l'opposition : Une non-surprise pour le leader de l’opposition. Selon Xavier-Luc Duval.  Selon lui, Vishnu Lutchmeenaraidoo aurait subi des humiliations en silence depuis les élections générales et qu’il n’y a personne qui peut subir autant d’humiliation. A sa place, je serais parti depuis longtemps.
Shakeel Mohamed, député et membre du Parti Travailliste

«C’est le premier rat qui quitte le navire après le naufrage »
 
Alan Ganoo, chef du Mouvement Patriotique

Vishnu Lutchmeenaraidoo n’avait pas d’autre choix que de présenter sa démission après ses déclarations sur la croissance. 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 21 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.