Menu



Politique

Les quatre péchés capitaux révélés par l’affaire Kistnen selon Nando Bodha


Rédigé par E. Moris le Vendredi 19 Février 2021



Il semble que Nando Bodha aime la phrase qu’il a sortie il y a quelques jours. Soit «  l’odeur de la mort qui rôde autour d’un parti politique ».

Pour lui, le décès de Soopramanien Kistnen a montré quatre choses. Premièrement, il a montré le fonctionnement ou le dysfonctionnement  au niveau des structures de la régionale MSM au no 8. « On le voit avec l’affaire de Constitutuency Clerk », explique Nando Bodha. 

Autre problème révélé par l’affaire Kistnen : c’est la manière dont la State Trading Corporation « fonctionne ou dysfonctionne ». Pour lui, l’organisme a été utilisé pour proposer une manne de Rs 1,2 milliard durant le confinement.

Nando Bodha soutient que l’affaire Kistnen montre aussi la façon dont la police effectue ses enquêtes. « Kistnen était un soldat du MSM. Au lieu de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur son décès, on fait tout pour éviter un scandale politique », souligne-t-il. 

Enfin, l’affaire Kistnen montre, selon Nando Bodha, que le « judiciaire est encore un rempart dans le pays ».

Vendredi 19 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.