Société

Les pétards et feux d'artifices : ennemis n°1 des animaux

Dimanche 30 Décembre 2018

Nombreux sont les chiens qui prennent la fuite de chez leurs maîtres au moment des fêtes. Sensibles au bruit que provoque les pétards et feux d’artifices ils sont pris d’une peur panique. Il s’agit d’un problème fréquent que quelques gestes simples peuvent prévenir.


Incontournables des fêtes de fin d’année à Maurice, les pétards et feux d’artifice seront au rendez-vous. Attention cependant à leur manipulation et gare aux animaux. 

Les pétards et feux d’artifices provoquent une peur panique chez les animaux

Les chiens ont peur des pétards. Ils s’échappent du domicile de leur maître et se font  souvent écraser sur la route. Pour éviter le pire, chacun a sa technique. Pour certains c’est de rassurer l’animaux, pour d’autres il est préférable de le tenir a l’intérieur.
 
Les spécialistes approuvent cette démarche qui selon eux est une question de bon sens :
 
"Il faut les enfermer le temps d’une nuit avec éventuellement quelques comprimés pour les relaxer"
Mais sur les routes l’attention est de mise pour les animaux qui sont abandonnés.

Cette période de l'année est un véritable calvaire pour les animaux. Nombre d’entre eux sont effrayés par les détonations des pétards et feux d’artifices. Le bruit des pétards est amplifié par 5 par rapport à l’oreille de l’être humain.  

Pour éviter d’en arriver là, quelques précautions peuvent être prises :

Ne jamais attacher son chien dans la cour, mieux vaut les garder à l’intérieur et en leur prévoyant un petit endroit pour se "réfugier". L’idée est de leur trouver un lieu à l’abri du bruit où il ne pourrait pas se blesser ni faire de dégâts. Il ne faut surtout pas l’attacher car, chaque année, on retrouve des chiens étranglés par leur attache, dans la panique.  

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Les-petards-et-les-animaux-_a3417.html

Rédigé par E. Moris le Dimanche 30 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.