Menu



Politique

Les municipales sont derrière la porte


Rédigé par E. Moris le Mercredi 1 Septembre 2021



Le Premier ministre qui accumule les sorties, ses ministres aussi, le MSM qui procède à la réanimation de son bureau politique et de ses régionales… Tout cela démontre une chose, c’est que les municipales ne sont pas loin. Mais n’allez pas trop vite en besogne. Le Premier ministre détient toutes les cartes, notamment le joker. C’est-à-dire qu’il peut décider ou pas de tenir les fameuses municipales et surtout quand les tenir. 

Aucun chef de gouvernement, donc leader de parti, ne décidera de la tenue d’un scrutin s’il n’est pas certain d’avoir au moins une chance de remporter la victoire. Pravind Jugnauth peut être persuadé d’être issu de la cuisse de Jupiter, il n’est pas idiot. Il est en train de tâter le pouls. Si le MSM a de bonnes chances de remporter la victoire, il n’hésitera pas à lancer sa course. Si tel n’est pas le cas, quoi que puissent pense Joe Lesjongard et Steven Obeegadoo, ses deux principaux piliers en ce moment, il jouera la carte Covid. 

Avec cette fameuse carte en main, le Premier ministre peut garder les formations de l’opposition sur leurs gardes. PTr, MMM, PMSD et les autres groupuscules peuvent, à tout moment, voir le départ de la course être donné. Mais rester en stand-by pendant un long moment est épuisant. 

Tant qu’il ne lance pas officiellement la campagne pour les municipales, le Premier ministre reste maître du jeu. D’ailleurs, il affûte ses armes. Ses lieutenants ont déjà rencontré les membres des régionales 1, 4 et 17. C’est ce qui est connu pour l’heure. Il se chuchote qu’un rapport des cinq maires sur les travaux en cours est attendu. Une équipe aurait été constituée pour faire un suivi de tous les projets en cours dans les cinq municipalités.

Mercredi 1 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.