Menu

Société

Les ministres Ganoo, Teeluck et Padayachy en "mission" à l'Expo 2020 à Dubaï


Rédigé par E. Moris le Mardi 15 Mars 2022



Crédit d'image : Twitter/@DXBMediaOffice
Crédit d'image : Twitter/@DXBMediaOffice
Se serrer le ceinture ? Qu'elle ceinture ? Celle de Roopun ou du bedonnant Padayachy ? L'opportunité de s'offrir un billet d'avion et l'hôtel tout confort aux frais des contribuables est alléchante. C'est ainsi que tous les ministres du gouvernement (Obeegadoo, Daureeawoo, Koonjoo-Shah, Balgobin, Lesjongard entre autres), en vacances parlementaires depuis près de trois mois et plusieurs personnes nominées dans des organismes de l'Etat, l'EDB et la MTPA ont trouvé un prétexte pour 'popom'. 

Pradeep Roopun, qui est en mission officielle à Dubaï depuis hier. Dans ses valises trois ministres et des conseillers. Il a par ailleurs, reçu la visite du vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis, également souverain de Dubaï, dans le pavillon mauricien à l'Expo 2020 de Dubaï. Le Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a aussi rencontré les présidents du Botswana et du Zimbabwe. 

Rappelons que le 1er octobre, le pavillon mauricien a été officiellement inauguré par l'ambassadeur "itinérant" des Emirats Arabes Unis et de l’Arabie Saoudite à Maurice, Showkutally Soodhun., et Ken Poonoosamy, Chief Executive Officer de l’Economic Development Board et commissaire général du pavillon de l'île Maurice à l'Expo 2020 pour l'occasion.

Rappelons que l'’Exposition universelle de Dubaï (Emirats arabes unis) se déroule jusqu'au au 30 mars 2022, autour du thème « Roots of the Future ». Sauf que de l'avis des professionnels, les allés de ce pavillon censées être la vitrine de l'île Maurice, sont envahies par une forte présence de la délégation de L'EDB et n'attirent pas grand monde. A combien s'élève cette location, les frais de bouche, ou encore l'hébergement de la délégation mauricienne ?
 

Les ministres Ganoo, Teeluck et Padayachy en "mission" à l'Expo 2020 à Dubaï

Mardi 15 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.