Menu



Santé

Les indignations à géométrie variable du Dr Catherine Gaud


Rédigé par E. Moris le Samedi 13 Mars 2021

Lors du point de presse ce samedi 13 mars, le ministre de la Santé, le Dr. Kailesh Jagutpal a confirmé 25 cas positifs détectés dans la journée d'hier et 3 nouveaux cas locaux ce samedi pour l'heure.



A écouter le raisonnement du Dr Gaud, conseillère du Bureau du ministère, le virus ne fait aucune stigmatisation ou discrimination auprès de la population. En véritable mère fouettard, Catherine Gaud a, comme son habitude rappelé les consignes sanitaires en reprenant le verbatim du Président français, Emmanuel Macron : « L’ile Maurice est en guerre et chaque Mauricien est un soldat. Si une armée est indisciplinée, la guerre ne sera jamais gagnée. »

« Maurice est en guerre et chaque Mauricien est un soldat… »

Face à l'épidémie, Catherine Gaud tente laborieusement, ce que n'a pas réussi le Premier ministre Pravind Jugnauth, susciter l'unité du pays, appelant à une "mobilisation nationale". Un discours de guerre en temps de paix resucé pour célébrer la "cohésion", la "solidarité", les "gestes-barrières" pour freiner l'épidémie. Sous-entendu : ces gestes ne sont pas politiques, mais "ils sauvent des vies". 

Après avoir filé la métaphore de la guerre, Catherine Gaud dédouane la responsabilité du gouvernement alors que Maurice est confinée, inquiète, divisée et quadrillée par les forces de l’ordre. Combien de temps cette situation peut-elle durer? 

Elle déplore le relâchement au sein de la population en général, par rapport aux gestes barrières à adopter pour éviter la transmission de la Covid-19. Pas un mot, sur le fait que les frontières partiellement ouvertes depuis mars de l'année dernière, avec des conditions drastiques de quarantaine pour le mauricien lambda, ne sont pas respectés par les VIPP ou les délégations étrangères arrivant par jet privé. On regarde ailleurs...Pas un mot d'excuses non plus sur les failles dans le système de quarantaine...rien. Le patient zéro ? Quel patient zéro ?

Les indignations à géométrie variable de Catherine Gaud

Catherine Gaud semble adopter des méthodes qu'elle critiquait ouvertement il y a un an. Rappelez-vous de la polémique suite au fait que des noms des patients ont librement circulé sur les réseaux sociaux et chez certains médias dans une véritable chasse aux sorcières, violant allégrement le secret médical. Désormais le comité santé fait fi de toute gêne. Un cluster à Forest-Side est même décrété "Gungah", le nom d'une famille qui avait accueilli près de 250 personnes lors d'une cérémonie religieuse. 

A ce jour, le nom des familles est jeté en pâtures devenant des "ennemis publics". Harcèlement téléphoniques et injures tout y passe. Maurice est un des seuls pays où sévit l'épidémie, où les noms et photos sont rendus publics. Un jeu dangereux qui pourrait avoir des répercussions graves.

Un appel est donc lancé au nom de la Rédaction de Zinfos Moris, au comité santé, afin qu’ils retirent au plus vite, le cluster "Gungah" qui affectent les familles. L'heure n'est pas de créer un climat de délation. Quand aux pyromanes connus de la place, espérons qu'ils n'auront pas à subir ce même outrage.

 

Samedi 13 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.