Menu



Opinion

Les fourberies de Pravind Jugnauth pour protéger l'épouse de son conseiller "bénévole", Zouberr Joomaye


Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Décembre 2021



Shaheen Jaulim-Joomaye en compagnie de Pravind Jugnauth et du comité de soutien du Premier ministre (Shireen Motala)
Shaheen Jaulim-Joomaye en compagnie de Pravind Jugnauth et du comité de soutien du Premier ministre (Shireen Motala)
Le vol MK 5852 en provenance de l'Afrique du Sud ne cesse de soulever des polémiques. Rappel des faits, le samedi 27 novembre, à l'aéroport de Plaisance, les passagers en provenance de ce vol ont appris à leur arrivé, qu'ils devront observer une période de quarantaine d'au moins sept jours dans une chambre d'hôtel, imposée par les autorités mauriciennes.

Une décision prise tardivement par le High Level Committee sur le Covid-19, présidé par Pravind Jugnauth himself, face à la menace du variant Omicron apparu en Afrique australe. Une information qui n'a pas été communiquée avant leur embarquement alors que le pays se vante d'être une destination en toute sécurité. Les passagers du vol MK 5852, pris en otage dans une longue et contraignante quarantaine, ont fait ainsi les frais d'une mauvaise gestion du gouvernement. La plupart des hôtels de l'île sont occupés par les touristes, ce sont donc des hôtels transformés en centres de quarantaine qui ont été mis à leur disposition. 

Lors des séances parlementaires, le 7 décembre, le député travailliste Eshan Juman, connu pour soulever quelques lièvres, et qui avait des raisons d'acculer le gouvernement, a commis la bourde de se fier aux médias, tel que le GIS (organe de presse gouvernemental) et même à MyTravel Mauritius, pour poser quelques questions qui méritaient quelques éclaircissements. Mais, tout le monde s’est trompé au sujet du vol MK 5852. Tout le monde est parti sur le MK 852. Sauf que l’un n’avait pas de passagers à son bord et l’autre oui.

Sur MyTravel, il est clairement indiqué que « les passagers arrivant sur le vol MK852 de Johannesburg à destination de l'île Maurice le samedi 27 novembre seront soumis à un examen médical supplémentaire ». Sur un message du GIS, considéré par les sbires et membres du gouvernement comme la seule plateforme fiable, il est indiqué : « Il a donc été décidé que les passagers arrivant sur le vol MK852, de Johannesburg à Maurice, le samedi 27 novembre, seront soumis à un contrôle sanitaire supplémentaire ». Évidemment, tous les médias ont repris l’information, qui était presque officielle.

Dans une sournoiserie et mesquinerie de sale gosse, le Premier ministre a pris bien soin de préciser que le vol a atterri à 19h19. Pravind Jugnauth fait même attention à ne pas indiquer son erreur à Eshan Juman, même s’il ne rate pas l’occasion de commenter la rumeur au sujet du traitement privilégié que la fille d’un membre du gouvernement aurait bénéficié. 

La réponse a été limpide. « Je suis informé par le directeur de l'aviation civile que le vol MK 852 d'Air Mauritius, en provenance de Johannesburg le samedi 27 novembre 2021, a atterri à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam à 19h19 heures sans passager ! »

Le Premier ministre fait ce qu'il sait le mieux faire, « noyer le poisson», mais à qui profite le crime ?

Pravind Jugnauth en véritable tête à claques, se la joue finement : « There were no passengers.»  Jouant à la victime collatérale, Pravind Jugnauth en a profité pour acculer ceux qui auraient colporté des « rumeurs » mais ce qu'il évite de préciser, c'est que depuis la résurgence brutale et violente du Covid, les regards sont braqués sur un comité santé et le trio Gaud-Joomaye-Jagutpal qui ont pris plein pouvoir sur les décisions de l'Etat et la gestion de la crise. Les conseillers du Premier ministre font l'objet de plusieurs critiques. Notamment le rôle de Zouberr Joomaye, "bénévole" du comité santé et conseiller "rémunéré" au Bureau du Premier ministre et qui siège dans différents organismes de l'État sans grande raison, si ce n'est sa très grande proximité avec le couple Jugnauth.

En plein confinement, le projet d'hôpital de Zouberr Joomaye avance petit à petit

Ce qui intrigue par ailleurs, c'est le Palms Hotel à Quatre-Bornes, appartenant à Bibi Shaheen Bano Joomaye, née Jaulim, mariée en secondes noces avec Zouberr Joomaye, dont l'hôtel converti en centre de quarantaine durant les deux confinements, offrait des disponibilités dans un heureux hasard, aux voyageurs en provenance d'Afrique du Sud, du fameux vol MK 5852.

Rappelons que la belle-soeur de Zouberr Joomaye, Shereen Jaulim, a été nommée consul honoraire de Maurice en Ohio aux Etats-unis, un État dont la plupart des Mauriciens n'ont jamais entendu parler. Un poste non rémunéré mais lucratif. Les Jaulim dirigent également un casino appelé Texas ainsi que Jaulim Plaza et ont construit le Palms Hotel à Quatre Bornes.

Les Mauriciens sont bel et bien les cocus de la République ! 

 

Jeudi 9 Décembre 2021