Menu



Santé

Les examens du PSAC maintenus : une surveillance testés positive à la Covid-19


Rédigé par E. Moris le Mercredi 7 Avril 2021



Une surveillante (invigilator) du Primary School Achievement Certificate (PSAC), habitante de Highlands a été testée positive au Coronavirus le mardi 6 avril.

Elle s’était rendue à l’école primaire Philippe Rivalland le matin pour surveiller un élève qui prenait part aux examens. Ce dernier et ses parents devraient être placés en quarantaine ce matin. La surveillante positive a été admise à l’hôpital ENT et ceux avec qui elle a été en contact seront eux aussi placés en quarantaine. 

Si la nouvelle était connue depuis 15 heures, pas un mot du duo Gaud-Jagutpal dans la soirée, lors du point de communication

La surveillante soumise à un test PCR la veille au centre communautaire de sa région, s’est rendu à l’école primaire Philippe Rivalland RCA à Beau-Bassin sans que ses résultats ne soient connus.

Elle était en charge d’un seul enfant ayant des besoins spéciaux pour l’épreuve de Français qui s’est tenue de 9 heures à 10h45 mardi matin. Des dispositions seront prises pour permettre à l’élève de prendre part aux restes des examens du PSAC en quarantaine.

L’école a été désinfectée après les épreuves de Français, comme l’exige le protocole mis en place avant et après chaque examen. Selon la Mauritius Examinations Syndicate (MES), la surveillante avait un seul élève sous sa surveillance, soit un enfant à besoins spéciaux. Elle n’a donc pas été en contact avec les autres élèves. Les examens du PSAC se poursuivent ce mercredi avec les épreuves d’Anglais de 9 heures à 10h45.

Pour rappel 26 nouveaux cas locaux ont été recensés hier à Maurice, dont 22 habitants de Highlands et 4 lors de l’exercice de contact tracing selon le ministère de la Santé.



 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.