Menu



Société

Les étudiants étrangers pourront vivre à l'île Maurice et accéder au marché du travail


Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Juin 2021

Les étudiants étrangers vont pouvoir mettre la main sur la résidence permanente en suivant des formations à Maurice.



L'île Maurice souhaite devenir un pays d’accueil pour les étudiants étrangers en pleine pandémie. Alors qu'ailleurs c'est une politique de protectionnisme qui prime, la stratégie de l'Etat mauricien a de quoi interpeller.

Le ministre des Finances a annoncé lors du Budget 2021-2022, vouloir "Développer l’industrie du Savoir".

Selon ce dernier, quelque 3 500 étudiants étrangers étudiaient à Maurice en 2020, dans cette optique, il souhaite que les étudiants étrangers considèrent Maurice comme une destination de premier choix pour étudier, travailler, investir et vivre.

C'est ainsi que les étudiants internationaux inscrits dans un établissement d'enseignement reconnu à Maurice bénéficieront automatiquement d’ un Work Permit de 20 heures par semaine, et d'un Young Professional Occupation Permit d'une durée de 10 ans renouvelable après l'obtention d’un diplôme. Le Higher Education Desk du Ministère de l’éducation travaillera en étroite collaboration avec l’EDB afin de promouvoir Maurice comme une destination estudiantine pour les étudiants internationaux. 

52 200 chômeurs officiels dans l'île dont 17 000 ont entre 16 et 24 ans 

Alarmant ou pas ? À chacun sont interprétation. 17 200 jeunes, âgés entre 16 à 24 ans, étaient sans emploi en 2020. C’est ce que les derniers chiffres de Statistics Mauritius révèlent. L’organisme indique aussi que le nombre de chômeurs s'élève à 52 200 dans l’île. Soit, 26 300 hommes et 25 900 femmes. Le taux de chômage était de 9,2%.

Il est indiqué que les hommes ayant perdu leur emploi doivent cette situation à la pandémie.

Le rapport indique aussi que la tranche d'âge la plus affectée reste les 16-24 ans. Néanmoins, plus de 26% des chômeurs ont moins de 25 ans. L'accès des ressortissants étrangers récemment diplômés sur le marché du travail mettra inévitablement en concurrence les jeunes diplômés mauriciens. Une situation discriminante en période de crise sociale et économique. Les jeunes diplômés mauriciens font partie des premiers touchés par les effets négatifs du coronavirus (Covid-19). Leur arrivée sur le marché du travail s'annonce compliquée dans le contexte de crise économique qui s'amorce. 

Une "génération sacrifiée."

Si les nouveaux arrivants sur le marché du travail ne sont pas les seuls à avoir du mal à se projeter. Les entreprises aussi. Dans certains domaines, les recrutements ont même été gelés jusqu'à la fin de l'année, comme c'est le cas pour les cabinets de conseil. Avec beaucoup de demandes et moins d'offres, la concurrence risque de peser dans certains domaines, et parfois en faveur des profils avec de l'expérience, parlant couramment plusieurs langues.

 

Dimanche 13 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.