Menu


Politique

Les députés de confession musulmane du PTr réclament l'autorisation d'accomplir la prière en congrégation


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Mai 2020



Shakeel Mohamed, Osman Mahomed, Eshan Juman et Farad Aumeer, ont adressé conjointement une lettre au Premier ministre afin d'accorder l’autorisation aux Musulmans pour accomplir le Taraweeh (prières nocturnes) en congrégation à la mosquée durant les dix derniers jours du Ramadan et la prière du "Namaz Eid".

Se basant sur le fait que Maurice ne compte plus aucun cas positif au Covid-19 depuis 11 jours d'affilés, ils proposent un assouplissement des consignes sanitaires.

Rappelons que accomplir la prière en congrégation est une tradition prophétique confirmée (sunnah mu’akkadah). De nombreux hadiths soulignent le mérite et l’importance de la prière en congrégation. 

Littéralement jamâ'at signifie congrégation, légalement c'est relier la prière du mamoum à celle de l'imam.




1.Posté par Rattan Chand le 09/05/2020 13:47
But I am not surprised. One should be prepared for such sectoral/communal demands coming from MPs who are first of all representatives of their communities and only last as national representatives.
We reap what we sow !!!
Despite all the efforts of ReA, if in 2020 we are still clinging to communal candidates and communal voting and the system of best losers ….what would you expect ?
And our traditional left and traditional media, as usual on such issues, they will prefer to stick their heads in the sands. On everything else you will find them taking sides, demanding sanctions and waxing lyrical in editorials upon editorials ..How do you expect a country to progress when its opinion leaders constantly shy away from these critical issues and prefer to sweep them under the carpet....
Keep Crying My Beloved Country. We still have a long way to go!!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.