Un autre regard

Les déboires d'un sex symbol

Jeudi 21 Juin 2018

Les déboires d'un sex symbol
Mis en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable », le prédicateur musulman Tariq Ramadan a déclaré récemment aux juges du tribunal de grande instance : 
« En 2005, j’ai été élu parmi les sept hommes les plus sexy du monde par un journal suisse, Le Matin. J’ai été très sollicité pour autre chose que le plan religieux. » 
Avant d’insister : « C’est moi qu’on vient chercher, ce n’est pas moi qui cherche. C’est moi qui suis harcelé. » 

Les Desperate House Mums adorent. Rien que ça ?!

-Victime de son sex appeal. Beh voyons ! 

-Il ne va pas tarder à se mettre à balancer des histoires avec le hashtag #meetoo. Genre j'ai été tripoté par des musulmanes lubriques prêtes à m'arracher les vêtements avec les dents. 

-Pauvre chou. C'est dur. Trop dur d'être irrésistible 

- Nan vraiment, il va finir en confession. Encore heureux qu'il n'y ait pas de vin de messe chez les musulmans.

-T'imagine ? On aurait pu lui glisser la drogue du violeur, le pauvre. 

-Livré aux femmes, sans aucune défense.

-Respiiiire !

-J'en peux plus, il me fait trop envie !

- Je file regarder ses conférences en boucle sur You tube. C'est mon 50 Shades of Grey à moi.

Rédigé par Les Desperate House Mums le Jeudi 21 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.