Menu

Société

Les criminels en col blanc peuvent dormir tranquillement, la police enquête sur les fuites d'informations


Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Décembre 2021



Selon vous qu'elle est la priorité de la police à la suite des révélations explosives du leader de l'opposition concernant l'achat de médicaments ? Le Central CID (CCID) a démarré deux enquêtes, l’une concernant les circonstances dans lesquelles CPN Distributors Ltd a décroché un contrat de Rs 79,8 millions du ministère de la Santé et, l’autre consacrée à des fuites de documents venant de l'opposition.

Alors que le directeur de CPN Distributors, Akash Chuttoo, à sa sortie des locaux de l’Icac ce mardi soir, clame : «Nous collaborons à 100 %, nou bien serein, nou ena tout nu bann papiers. At the end, nou sov la vie dimoune dans l'ile moris. »
 
La police sous la houlette du DCP Jangi a initié une deuxième enquête au sujet des documents en possession du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, lors de la PNQ de vendredi dernier. Le Deputy Permanent Secretary, le Dr Swaraj Ramasawmy, s'est d'ailleurs rendu aux casernes pour porter plainte. Selon lui, ces informations sont considérées comme confidentielles. De ce fait, les fonctionnaires qui auraient porté à la connaissance du public dans l'intérêt public les dessous d'une magouille alléguée au sommet de l'Etat sont désormais victimes d'une véritable chasse aux sorcières.

Rappelons que samedi dernier, en conférence de presse, dans une menace à peine voilée, Maneesh Gobin, le Part time Attorney general a averti les personnes, quelles soient des fonctionnaires ou pas, qui s’aventureraient à véhiculer selon lui de « fausses informations». « S’il y a une ou deux personnes, fonctionnaires ou pas dans n’importe quel département, qui pensent qu’elles peuvent faire le petit malin, il faut savoir que toutes les brebis galeuses subiront les conséquences légales. »

Maneesh Gobin faisait référence aux allégations faites par des membres de l’Opposition sur l’acquisition d’un million de doses du médicament Molnupiravir à Rs 79.92 l’unité. Pour le Part time Attorney General, le ministre de la Santé et du Bien-être, Kailesh Jagutpal ne disposait pas des détails nécessaires concernant ces allégations.

Le même Gobin qui martèle à qui veut l'entendre ou l'écouter que le « Gouvernement travaille dans le serieux et la discipline et sa applique pou tout dimoune, tout departement et tout ministere ».

 

Mardi 14 Décembre 2021


1.Posté par PETER KIPKA le 15/12/2021 12:47
Donc cover up garanti ! il y en a qui vont etre en danger suicidaire.......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.