Menu



Politique

Les citoyens Mauriciens vu par la majorité gouvernementale : «contan palabres…», «insignifiants», «ingrats»


Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Février 2021



Le divorce est entamé, dans un bras de fer entre les hautes sphères de l'Etat et les citoyens. Les Mauriciens expriment leur ras-le-bol en dénonçant la corruption, les inégalités sociales, la mainmise sur le pouvoir de certaines familles et un régime perçu comme de plus en plus autoritaire.

Ce mouvement de contre-pouvoir ne peut plus être ignoré. Pourtant dans la série des Guignols, enter Ganoo qui fait concurrence avec Nuckeddy «L’insignifiant».

Qu'ont-ils de commun ? Vikash Nuckcheddy est un ex MMM tout comme Alan Ganoo qui a changé casaque peu avant les dernières élections générales pour rejoindre l’Alliance Lepep. Rappelons que l'inconstance politique de Alan Ganoo après sa volte-face politique est certainement entrée dans l'histoire comme le recordman des girouettes politiques, aidé et activement soutenu par sa protégée Tania Diolle.

A chaque nouveau scandale ou baisse de popularité dans l'opinion publique du gouvernement -et ils sont nombreux-, Pravind Jugnauth assez malin pour garder le silence, ce sont ses petits soldats qui ont prêté allégeance qui se font le plus remarqués.

Alan Ganoo a cru bon de partager ses réflexions sur le rassemblement des avocats de la famille Kistnen, hier dimanche 31 janvier à La Louise, à Quatre-Bornes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est toujours l'arrogance à son apogée.

Pravind Jugnauth cible la diaspora et met en doute leur patriotisme

Le ministre des Transports terrestres, Alan Ganoo, s'est surpassé lors du lancement d’une exposition de photos sur les habitants ayant contribué au développement du Morne, à  la salle du Conseil de ce village dans le contexte de l’abolition de l’esclavage à Maurice : « Les Mauriciens aiment entendre les palabres… » . Pour Alan Ganoo, ce sera au peuple de décider à la fin de ce mandat « si pou vot ban palab ou bien li pou vote pou enn gouvernman kinn amen ban reziltat et kinn realiz devlopman ek otan proze ».
 

Lundi 1 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.