Menu

Sport

Les chercheurs d'Or : Un titre aux "similitudes fortuites" et "parallel thinking"


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Juillet 2019



Les révélations de Zinfos Moris, premier média à dénoncer le plagiat de la vidéo des jeux des îles,    qui selon le directeur artistique de Grey Mauritius, Jacques Catherine, ne représentait que des "similitudes fortuites" et de "parallel thinking", serait en vérité une faute professionnelle établie.   

Car malheureusement pour l'agence Grey Mauritius, et malgré les menaces, les "limiers du Net" ont mis à mal leur océan de mauvaise foi, en diffusant des vidéos comparant les deux clips avec celui des Jeux olympiques de Rio, en 2016.      

A ce jour, c'est l'omerta concernant le remboursement des frais auprès du comité des jeux.  

Pour rappel, après une enquête interne initiée par Grey Mauritius après que les allégations de plagiat ont fait surface, un des directeurs créatifs de l’agence a été suspendu. Si l'agence se disait déterminée à travers un communiqué le 4 juin dernier, d'assumer les responsabilités et un moyen de dédommager le comité des jeux des îles sera identifiée.  

Dans un autre ton, c'est le documentaire "Les chercheurs d'Or" lancé ce mardi en grande pompe genre festival de Cannes par le groupe le Défimedia ( un des médias partenaires officiels et rémunérés des jeux) hier à Mciné en présence de Jean Pierre Sauzier, le CEO des jeux des îles, qui a tapé dans l'oeil de la Rédaction.   

Si le titre semble vous semble familier, ne cherchez pas très loin. Le groupe La Sentinelle a mis sous presse également un magazine spécial JIOI, "Chercheurs d’Or", qui sera lancé ce jeudi 11 juillet. Ils avaient pourtant démarré leur publicité il y a déjà deux semaines...  

Comme quoi le "parallel thinking" fait des émules même dans la presse...

Mardi 9 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.