Menu

Société

Les célébrations de la fête nationale sacrifiées : les privilégiés conviés au Château de Réduit


Rédigé par E. Moris le Dimanche 12 Mars 2023



Les célébrations des 55 ans de l’indépendance et les 31 ans de la République cette année, sont aussi tristes que durant les quatre dernières années. Pas de défilé sur le Champ-de-Mars ni de feu d'artifice en soirée.
 
La cérémonie de la fête nationale s'est déroulé au Château de Réduit, sans invité d’honneur, ce dimanche. Un entre-soi qui interpelle et donne une idée du malaise ambiant où le petit peuple encore n'est pas convié. Mauvais temps et pandémie sont certes passés par là, mais qu'elle est la raison pour cette année 2023 ?

Ce dimanche donc, il y a eu une cérémonie pince-fesse avec amuse bouches à gogo au Château de Réduit, avec parlementaires et anciens, des membres des corps diplomatiques, la cheffe juge Rehana Mungly-Gulbul, le Commissaire de Police Anil Kumar Dip, l'ancien Président Cassam Uteem, ainsi que les anciens vice-Présidents de la République, Raouf Bundhun et Monique Ohsan-Bellepeau...

Le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, maintient qu'une série d’activités se tiendront sur toute l’année dans diverses régions du pays. Encore une idée imbécile. Pourquoi ne pas afficher clairement qu’ils veulent mettre dans l'oubli sir Seewoosagur Ramgoolam de nos mémoires et que les caisses sont vides. Le machin du grand drapeau humain et les "majo karo" de nos élus en mission à l'étranger n'y sont pas étrangers.


Dimanche 12 Mars 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H