Justice

Les bruits de couloir des tribunaux

Mercredi 6 Février 2019

Pas de grand développement dans deux affaires appelées aujourd’hui devant la justice.

D’abord, concernant le dossier Lutchigadoo, le représentant du State Law Office a, une fois encore, brillé par son absence.

L’inspecteur Soyfoo était attendu à la Bail and Remad Court pour déposer le rapport détaillé du Forensic Science Laboratory concernant les produits saisis lors d’une perquisition qui a vu l’arrestation de Kusraj Lutchigadoo.

Mais comme la dernière fois, il a joué aux abonnés absents. Les avocats du prévenu Lutchigadoo, Mes Rama Valayden et Samad Golamaully ont insisté pour la production du rapport, arguant que l’accusation de trafic de drogue a été rayée depuis quatre mois.

Ce qui fait que leur client aurait déjà dû être libéré sous caution. L’affaire sera appelée de nouveau le 15 février.

Kusraj Lutchigadoo est toujours poursuivi pour blanchiment d’argent et possession de matériels utilisés pour la production de drogue synthétique.

Concernant l’affaire Soodhun – ou plutôt une des affaires Soodhun, celle où il avait tenu des propos tendancieux –, ses avocats ont demandé un nouveau renvoi. Mes Raouf Gulbul et Ravind Chetty ont indiqué à la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing qu’ils n’ont toujours pas visionné l’enregistrement incriminant leur client.

Ils ont demandé plus de temps à la cour pour le faire. Lors de la prochaine audience, le 12 février, ils informeront la cour s’ils prendront une position sur l’admissibilité ou pas de l’enregistrement durant le procès. Showkutally Soodhun est poursuivi, rappelons-le, pour abus d’autorité concernant l'octroi de maisons de la NHDC.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.