Menu



Politique

Les amis d'hier, devenus ennemis : Ganoo et Obeegadoo torpillent le MMM sous les applaudissements MSM


Rédigé par E. Moris le Jeudi 3 Décembre 2020



Les élections des présidents des conseils de district sont importantes, du moins à première vue, tout simplement, parce qu'elles donnent une perception que le gouvernement en place a le contrôle des collectivités locales et, par ricochet, des régions rurales.

Cela ne veut pas dire que c'est la réalité. Mais la perception est importante. Surtout pour le parti au pouvoir. Il est un fait que plusieurs villages ont voté PTr aux dernières villageoises. Et alors que les rouges se félicitaient encore de cette victoire, les élus du gouvernement étaient déjà à l'oeuvre pour garder le contrôle des sept conseils de districts.

Six conseils de district sont dirigés par un pro-gouvernement

Le ministre du Transport et du Métro léger et son acolyte le Premier ministre adjoint, Steven Obeegadoo, deux politiciens opposés au régime et à la dynastie Jugnauth, deux anciens membres du MMM, aujourd'hui au sein du gouvernement, ne se sont pas gênés pour tacler le MMM et l'opposition.

Ciblé par l'opposition lors de la campagne villageoise pour ses promesses et ses agissements, Alan Ganoo estime que cette « victoire demeure une victoire sans appel, voire écrasante ». Il a d'ailleurs allégué avec un certain mépris qui le caractérise désormais qu'il est au pouvoir que « Bruneau Laurette ti pe fer enn kampagn infekt dan Rivier-Nwar ».

Et d’ajouter tout en fanfaronnant « san deklar fezer, mo satisfe ki dan nimero 14 azordi, MSM ek le MP, nou pli fort ki zamai dan Riviere-Nwar. Mo pena auken crainte pour lavenir dan nimero 14 ». 

Steven Obeegadoo ayant préparé studieusement son petit discours n'a pas hésité dans un mélange de flatteries envers son nouveau maître, parler de « victoire éclatante san zappel pou le lider de lalians galimatia de lopozisyon ki o landeme leleksyon vilazwaz ti pretan in baliye karo.» 

Et de conclure, faisant référence avec les dernières législatives où des pétitions électorales sont en cours pour fraudes : « J’espère aussi que les mauvais perdants ne viendront pas dire ki eleksyon in kokin, ena marday. Ena dimoun pa kon aksepte defet. Nou va gete.» 

Rappelons tout de même à Obeegadoo, que lors des élections des 130 villages de l'île, la voix citoyenne a parlé et a été sans appel. Il n'y a pas eu de vague orange. Ce n'est un secret pour personne, que depuis les résultats des élections villageoises, il y a eu des "tractations" pour envoyer le 'bon' conseiller de village au conseil de district et pour qu'il élise le 'bon' président. 





 

Jeudi 3 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.