Menu

Régions Océan Indien

Les Seychelles confirment deux cas de coronavirus


Rédigé par E. Moris le Samedi 14 Mars 2020

Le Commissaire à la Santé Publique, Jude Gedeon a annoncé que deux Seychellois ont contracté le Covid-19.



La nouvelle est tombée en début de soirée, deux Seychellois qui ont contracté le Covid-19 sont actuellement soignés dans le centre d’isolement d’Anse Royale au sud de Mahé.

Depuis leur arrivée aux Seychelles le 11 Mars dernier, les deux passagers Seychellois d'un vol de la compagnie Emirates avaient été placés en quarantaine dans des locaux militaires au Nord Est de Mahé.

Le président des Seychelles continue de prendre des mesures drastiques pour protéger la population.

Des tests réalisés sur les deux personnes dans la journée du 14 Mars, se sont révélés positifs au COVID19 en début de soirée. Les deux personnes, jusque là encadrées dans les locaux militaires de Persévérance n'auraient pas eu de contact avec la population depuis leur arrivée aux Seychelles. 

Air Seychelles : suspension des vols vers Maurice, l'Afrique du Sud et l'Inde.

Selon de Docteur Jude Gédéon, l’une d’entre-elles présentait une toux mais son état de santé était stable. L’autre personne ne présentait aucun symptôme de la maladie. De nouvelles mesures devraient être prises dans les prochains jours selon le Commissaire à la Santé Publique.

A noter que depuis le 26 février, les Seychelles ont interdit l'accès à son territoire aux voyageurs revenant de Chine (et de ses régions administratives), de Corée du Sud, d'Italie et d'Iran. Seuls les Seychellois ont l'autorisation de rentrer au pays, ils doivent cependant passer 14 jours dans une zone de quarantaine située à Providence.

Les autorités seychelloises ont annoncé lundi dernier qu’elles fermaient temporairement le pays aux bateaux de croisière afin de protéger la population contre le Covid-19 .

Samedi 14 Mars 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.