Société

Les Fire Certificate sont révoqués à la chaîne

Dimanche 1 Juillet 2018

Les mesures prises sont drastiques. L'incendie du 12 novembre 2017 à l’hypermarché Shoprite, situé à Trianon Shopping Park ayant fait un mort, a servi d'exemple.


Non conformes à la loi, les bâtiments qui mettent en péril la vie de ceux qui y travaillent font l’objet de révocation de permis. 

Une succession de révocation de la Fire Certificate a eu lieu depuis la semaine dernière. 

Celle de la Blendax House situé à la rue Dumas, Port-Louis est révoquée suite à un contrôle de l’Enforcement Unit des pompiers. Le bâtiment de huit étages abritant le département des ressources humaines du ministère de l’Agro-industrie, des magasins, des bureaux et des guichets automatiques, ne pourra plus poursuivre ses opérations. 

Plusieurs manquements ont été constatés, notamment un système d’alarme défectueux, un circuit électrique défaillant et des sorties de secours bloquées. Une Enforcement Notice a alors été servie au propriétaire du bâtiment pour le non-respect de la sécurité incendie.

À la suite des recommandations qui n’ont pas été mises en pratique, le Fire Certificate de la Blendax House a tout simplement été révoquée.

Le Fire Certificate du Bâtiment Vel Plaza à Goodlands a aussi été révoqué.

Selon un rapport, sur les 50 000 bâtiments commerciaux qui existent à travers le pays, 1314 d'entre eux ne détiennent pas d'attestation de sécurité en matière d'incendie (Fire Certificate).

Rédigé par E. Moris le Dimanche 1 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.