Menu

Régions Océan Indien

Les Agaléens réclament un confinement de l’île


Rédigé par E. Moris le Mardi 26 Juillet 2022



Mais comment procéder à un lockdown dans une île où il est déjà compliqué de s’y rendre ? En tout cas, les Agaléens ont peur. Ils demandent un confinement total de l’île afin d’éviter toute propagation du virus. Rappelons que les habitants cohabitent avec les ouvriers de la société AFCONS, qui construisent des infrastructures militaires dans l’île.

Rappelons qu'Agalega n’est plus Covid Safe. L’île a enregistré lundi ses premiers cas. 13 au total ! Il s’agit de 13 habitants de l’île Nord. Ils ont été dépistés à la suite d’un exercice de dépistage massif dans les deux îles. L’île Sud est toujours épargnée jusqu’ici. Rappelons qu’un ouvrier indien a été testé positif et évacué samedi à Maurice avant d’être admis à l’hôpital Jeetoo. Est-ce qu’il serait à l’origine de cette mini-épidémie à Agalega ? L’autre hypothèse serait que la Covid-19 fait des ravages à Agalega que ce soit parmi le personnel d’AFCONS, société indienne qui construit des infrastructures militaires à Agalega, ou encore parmi la population. En tout cas, l’ouvrier indien de 23 ans a été évacué d’urgence par Le Dornier à Maurice.

Rappelons que l’île Nord compte environ 300 habitants et 1 200 ressortissants indiens employés par AFCONS. Quant à l’île Sud, elle ne compte que 100 habitants. Mais chaque îlot dispose d’un hôpital avec 6 lits et un conteneur pouvant accommoder jusqu’à 4 patients positifs à la Covid-19. AFCONS aussi a aménagé un hôpital pour ses employés. Le personnel soignant à Agalega sera renforcé et des médicaments, ainsi que des tests rapides et des équipements médicaux seront acheminés sur l’île.

Mardi 26 Juillet 2022


1.Posté par pharma le 27/07/2022 04:53
Voilà le Monde créé par nos dirigeants. La peur. Fermer ne sert à rien, on le sait depuis 2 an et demi mais voilà…

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.