Politique

[Législatives 2019] On s’arrache Éric Guimbeau

Lundi 14 Octobre 2019

Sera-t-il candidat de l’Alliance Nationale, de l’Alliance Morisien ou de son MMSD ? Telle est la question.

En tout cas, Éric Guimbeau a la côte en ce moment. Il est courtisé par deux des trois principaux blocs qui voudraient l’aligner au no 17, circonscription qu’il a représentée sous diverses bannières.

Seul, avec son MMSD, Guimbeau a recueilli près de 23 pour cent des suffrages en 2014.

La famille Guimbeau a des connexions très étroites avec le PMSD. Mais c’est sous la bannière du MMM qu’Éric est aligné pour la première fois en 2000 au no 17. Il est élu en tête de liste.

Mieux, l’écart entre lui et le troisième élu, son colistier Sunil Dowarkasing, est de 10%. C’est dire ! Bis repetita en 2005 sous la bannière de l’alliance MSM-MMM et en 2010 sous celle de l’alliance MMM-UN-MMSM.

Mais pendant ces 5 ans, Éric Guimbeau a déraillé. Il a quitté le MMM pour adhérer au PMSD. Formant un tandem avec Maurice Allet, le leader des bleus, ils ont quitté l’opposition pour le gouvernement, faisant perdre à Paul Bérenger le poste de leader de l’opposition, avant de repasser dans l’opposition, et permettre au leader mauve de récupérer ce poste.

Puis, il a créé son propre parti, qui est en alliance avec le MMM et l’Union nationale d’Ashock Jugnauth. 

Rédigé par E. Moris le Lundi 14 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.