Politique

[Législatives 2019] Les réactions politiques après l'annonce de la dissolution du Parlement

Lundi 7 Octobre 2019

le Premier ministre (PM) Pravind Jugnauth, a annoncé la dissolution du Parlement, hier, dimanche 6 octobre lors d'une allocution télévisée et diffusée sur la radiotélévision nationale.

Les élections générales auront lieu le 7 novembre. Le parlement a donc été dissout dimanche. Les 941,719 électeurs de la République de Maurice seront appelés aux urnes le jeudi 7 novembre. 

L'exercice de dépôt des candidatures, le Nomination Day aura lieu le mardi 22 octobre.

Le leader du MSM tentera d'obtenir un nouveau mandat pour diriger le gouvernement. Pravind Jugnauth a succédé à son père, sir Anerood Jugnauth, au poste de PM le 23 janvier 2017 sans...passer par le scrutin.

Roshi Badhain, ancien ministre sous la bannière MSM et désormais leader du Reform Party a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche après-midi, par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Le Reform party, seule alternative aux partis traditionnels, représente la sécurité pour tous les Mauriciens. Nous sommes prêts pour les élections générales, nos candidats seront alignés dans les 20 circonscriptions». Avec les tractations, on constate un ras-le-bol généralisé. Beaucoup vont probablement avoir un choc lors du dépouillement».

Le député du Parti Travailliste, Arvin Boolell, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche après-midi, par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Nous savions tous qu’il n’y aurait pas de partielle. Le Premier ministre n’avait d’autre choix que de dissoudre le Parlement.». «C’est le moment pour que l’île Maurice se tourne vers les bons patriotes de l’alliance PTr/PMSD/MP. Ce sera une campagne courte. Tous les candidats doivent être respectueux. Je laisse le choix à l’électorat de choisir. Je lance aussi un appel à tous les patriotes de nous rejoindre»

Et de conclure : «Nou fer konfians komisyon électoral et la police.»
 

Le président du Parti travailliste, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche après-midi, 6 octobre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

« Il est l’heure pour que la population rende son verdit sur 5 ans de cauchemar et de vengeance. Le parti est déjà prêt pour les élections, mais il est encore tôt pour publier la liste des candidats de l’alliance PTr/PMSD/MP. » 

Le leader du PMSD et leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche 6 octobre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Le pays était impatient. Nous sommes prêts pour ces élections. L’alliance PMSD/PTr/MP est finalisée. Il fallait que Pravind Jugnauth soit fou pour faire des élections partielles. Alan Ganoo qui est allé vers le MSM a fait son choix. Que le meilleur gagne. Nous avons une équipe extraordinaire pour apporter une plus grande démocratie dans le pays».

Le député de la majorité, Zouberr Joomaye, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche après-midi, 6 octobre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«C’est le choix du Premier ministre d’avoir fait cette dissolution. Car c’est sa prérogative à tout moment. C’est le Premier ministre qui décide de l’agenda du calendrier des élections générales. Le Premier ministre choisira sa liste de candidats».

Ashok Subron membre de Rezistans ek Alternative, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche 6 octobre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Morisien bizin fer politisien konpran ki li kont bann ki protez mafia». «Le peuple aura enfin l’occasion de se prononcer sur la politique de ces dernières années qui a favorisé les milliardaires locaux et internationaux.»

A la suite de l'annonce de la dissolution du Parlement , le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam s'est exprimé.

Navin Ramgoolam: «Pravind Jugnauth pé paniké»

«C’est un soulagement pour tous les Mauriciens. Il y a un choix bien clair dans ces élections générales. C’est un nouveau départ vers un pays où chacun va avoir droit à sa chance. L’heure de la délivrance a sonné. Nous allons proposer une rupture avec le passé».

A noter que le Ptr organise un rassemblement demain, ce lundi 7 octobre à 20 h 30, à Cité-Martial, Port-Louis. Le MSM organisera une réunion au no 4, Port-Louis nord et Montagne-Longue, ce mercredi 9 octobre, sur l’aire de stationnement de la foire de Ste-Croix à 18 heures.

Le ministre du Travail Soodesh Callichurn.

Soodesh Callichurn: «J’accueille cette dissolution avec le sens du devoir accompli. J’estime qu’on a fait un travail formidable.»

Il accueille la dissolution du parlement avec le sens du devoir accompli tout en estimant avoir beaucoup œuvré pour la classe des travailleurs, surtout avec l’introduction du minimum wage. 

Le député MMM Rajesh Bhagwan.

«Il faut surveiller la MBC, dont un directeur qui s’affiche comme un agent MSM, un ancien directeur qui devient consultant… nous allons être vigilants et surveiller la MBC tous les jours».

Référence à Anooj Ramsurrun de nouveau recruter comme consultant à la MBC  qui était au PMO ce matin.

Les hauts fonctionnaires, dit-il, ne doivent pas recevoir d’instructions de «lakwizinn». Le commissaire de police, Mario Nobin devra agir selon les paramètres de la Constitution.

Bobby Hureeram Chief Whip du gouvernement.

[Législatives 2019] Les réactions politiques après l'annonce de la dissolution du Parlement
« Je suis confiant d’une victoire du MSM ».  « Le travail avait déjà été entrepris par les membres du gouvernement, bien avant l’annonce de la dissolution du parlement »

 



Rédigé par E. Moris le Lundi 7 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.