Politique

[Législatives 2019] La réaction politique de Xavier-Luc Duval

Dimanche 6 Octobre 2019

Le leader du PMSD et leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a réagi à la dissolution du Parlement annoncée, ce dimanche 6 octobre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

«Le pays était impatient. Nous sommes prêts pour ces élections. L’alliance PMSD/PTr/MP est finalisée. Il fallait que Pravind Jugnauth soit fou pour faire des élections partielles. Alan Ganoo qui est allé vers le MSM a fait son choix. Que le meilleur gagne. Nous avons une équipe extraordinaire pour apporter une plus grande démocratie dans le pays».

Rédigé par E. Moris le Dimanche 6 Octobre 2019


1.Posté par Ashraf le 06/10/2019 23:08
Nous banne Mauriciens nous ouler banne politiciens qui honnêtes, arrêtez critique zotte adversaire, tiré défaut adversaire, dire n’importe quoi lor banne familles banne adversaire
Nous ouler zotte explique nous zotte programme claire qui l’engagement zotte peut prends pour développe nous ti l’île Maurice, cotte nous tous Mauriciens nous pour capave vivre enne la vie paisible,cotte nous banne enfants pas besoin alle mendier devant la porte banne politiciens, pour gagné travail ou pour gagné promotion dans travail ( si nous vraiment mériter)
Qui nous banne vieux dimounne ( pas nette dire qui pour donne nous Rs9,000 en Janvier 2020 et pour augmente sa jusqu’à Rs 13,500 en 2024 ) et fini avec nous , après cotte médecine et coût la vie pour augmenter l’ère faire calcul pas reste n’a rien !!!
Astere dans l’hôpital banne médecin peut dire zotte pour consulter banne malade juste pour 10 Mins parce qui enna trop beaucoup MALADE POUR CONSULTER , EH BIEN ASTERE PEUT DIRE NOUS DOCTEURS POUR VINNE CONSULTER NOUS BANNE VIEUX DIMOUNNE LA MAISON
Ou pas trouver peut embêter Nous
vieux dimounne pour gagné nous vote !!!
Metro Tram ti dire pour gagné clearance certificate

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.