Menu



International

Légende du football, Diego Maradona est mort à 60 ans


Rédigé par E. Moris le Mercredi 25 Novembre 2020

Diego Armando Maradona, légende du football, avait été récemment hospitalisé pour de multiples problèmes de santé. À 60 ans, il souffrait notamment de problèmes cardio-respiratoires.



Plus grand joueur argentin de tous les temps, Diego Maradona est décédé mercredi d'un arrêt cardiaque, selon la presse argentine. Il laisse l'image d'un génie malicieux rongé par la drogue et la gloire.

L’éternel numéro 10 de l’Albiceleste, Diego Armando Maradona, n’est plus. Mais "El Pibe de Oro" ("le gamin en or"), comme il était surnommé depuis ses débuts, restera à jamais dans la légende du ballon rond. Pour sa carrière, bien évidemment, mais pas seulement.

La presse argentine annonce que le légendaire numéro 10 argentin est décédé des suites d'un arrêt cardio-respiratoire. Les ambulances qui se sont rendues à son domicile dans la ville de Tigre n'ont rien pu faire pour le sauver.

Né le 30 octobre 1960 à Lanus, dans la province de Buenos Aires, au sein d’une famille modeste, le jeune prodige intègre à 10 ans Argentinos Juniors, un des clubs de la capitale. Dans une interview à la télévision argentine, il déclare à 12 ans : "J’ai deux rêves, disputer une Coupe du Monde et la remporter avec l’Argentine". Diego sait ce qu’il veut. Et il va l’obtenir. Avant même de fêter ses 16 ans, il débute avec l’équipe première de son club.

Quelques mois plus tard, il est appelé pour sa première cape avec l’Albiceleste, la sélection argentine, contre la Hongrie. Plébiscité pour être présent au Mondial 1978 qui a lieu à domicile, « Dieguito » ne figure pas dans la liste. Une déception d’autant plus grande que l’Argentine y remporte son premier titre face aux Pays-Bas (3-1). Une blessure qui ne se refermera jamais vraiment selon Maradona.

Mercredi 25 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.