Menu


Politique

Le siège de député de Joanna Bérenger en jeu : la blague de la semaine


Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Janvier 2020



Et dire qu’une radio a plus ou moins fait monter la mayonnaise autour de cette affaire !

Elle a fait tout un tam-tam sur le fait que Joanna Bérenger pourrait perdre son siège de député… Pas parce qu’elle accouche bientôt, mais parce que la loi prévoit que le siège d’un élu qui n’est pas présent à l’Assemblée nationale pendant trois mois devient vacant. 

Le drame, c’est qu’il est précisé dans la loi que cela est effectif « sans l’accord du Speaker ». Ce qui signifie qu’il suffit simplement d’obtenir l’accord du président de la Chambre pour pouvoir ne pas être présent au Parlement pendant une période supérieure à trois mois. 

Certes, Paul Bérenger a beaucoup de reproches à faire à Sooroojdev Phokeer, notamment concernant certaines frasques alléguées à l’époque du Caire, mais on voit mal un Speaker – même Phokeer – refuser à une élue du peuple la permission de ne pas siéger pendant une période supplémentaire après un accouchement. 

Et là, pour une fois, il faut saluer l’intervention de Maya Hanoomanjee, l’ancienne Speaker. Elle a indiqué qu’il suffit que Joanna Bérenger écrive au Speaker pour l’informer qu’elle accouche bientôt.



1.Posté par Jean Claude le 01/02/2020 07:03
Blague? Navin Ramgoolam décida de s'absenter du Parlement en 1991 pour plus que trois mois bien qu'il était supposément leader de l'Opposition. La fièvre de Londres était si forte. SAJ tenta de lui faire perdre son siege. Mais son voisin de Riverwalk et conseiller mentor Paul a volé à son secours.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.