Menu



Environnement

Le sabordage de la partie avant du Wakashio est enclenché


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Août 2020

Les deux parties de Wakashio se sont détachés. La poupe du vraquier est toujours bloquée sur les récifs, alors que la proue s’éloigne de plus en plus.



Comme annoncé par le Director of shipping, Alain Donat, le dimanche 16 août, la partie avant sera remorquée pour être sabordée.  Aucune précision sur les conditions et les précautions qui seront prises à cet effet.

Elle sera remorquée à huit milles nautiques (près de 15 km) de la limite extérieure du récif à 2 000 mètres de profondeur.

« Ce plan a été validé et approuvé par les trois experts envoyés par la France à Maurice », selon le National Crisis Management Committee présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, hier, lundi 17 août 2020.

Pour ce qui est de la partie arrière de Wakashio, qui est coincée sur les récifs de Pointe d’Esny, elle sera traitée et débarrassée de toutes ses pièces, avant d’être démontée sur place. 

En raison des conditions météorologiques défavorables, le Chief Salvage Master a indiqué qu'il est toujours risqué de retirer la petite quantité d'huile résiduelle restante dans la salle des machines. Les opérations de pompage d'huile devraient reprendre dès que le temps le permet.

Voici le communiqué :

1. Suite au 8 e Comité national de gestion des crises présidé par le Premier ministre le lundi 17 août 2020, des mesures sont prises pour remorquer la section arc de la victime à huit (8) milles nautiques de la limite extérieure du récif à 2000 m de profondeur. Ce plan a été validé et approuvé par les 3 experts envoyés par la France à l'île Maurice.

2. La section arrière de la victime est échouée sur le récif. En raison des conditions météorologiques défavorables, le chef-chef du sauvetage a indiqué qu'il est toujours risqué d'enlever la petite quantité d'huile résiduelle restante dans la salle des machines. Les opérations de pompage d'huile devraient reprendre dès que la météo le permet.

3. Des booms côtiers supplémentaires ont été déployés le long de la rive de la pointe d'Esny au parc marin de Blue Bay Bay. Des booms de rivière ont été placés à Rivière La Chaux, Rivière des Créoles et Riviere Champagne. Des booms supplémentaires ont été placés dans le lagon et la Garde côtière nationale surveille constamment ces zones afin d'assurer une protection maximale.

4. L ' évaluation préliminaire du nettoyage des rives, entreprise par l'équipe d'experts de International Tankers Owners Pollution Federation Ltd (ITOPF) et Le Floch Depollution, ainsi que les parties prenantes locales, a également été réalisée. Le cadre a été approuvé par le Comité national de gestion des crises.

5. Le Laboratoire national de l'environnement, avec le Ministère de la santé et du bien-être, le Ministère de l'économie océanique, les ressources marines, les pêches et la navigation et le Ministère de l'agro-industrie et de la sécurité alimentaire, surveillent constamment la qualité des ressources aériennes et marines Aucun composé organique volatil n'a été détecté. Un suivi structuré sera effectué prochainement pour inclure la flore et la faune de la région.

6. Environ 884 tonnes métriques de déchets d'huile liquide, 524 tonnes métriques de boues de déchets solides et de débris contaminés, et 416 mètres cubes de booms artisanaux saturés ont été collectés à la mi-journée le lundi 17 août.

Mardi 18 Août 2020


1.Posté par Zarin le 18/08/2020 18:28
Pas grave, Elon Musk nous permettra de polluer la planète Mars et ailleurs !!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.