Menu



Faits Divers

Le proprio du pensionnat-bordel à Bois Marchand reste en détention


Rédigé par E. Moris le Mardi 25 Août 2020



Pas de remise en liberté conditionnelle pour le proxénète. Le propriétaire d'un pensionnat, qui faisait du fric sur le dos de filles Malgaches, a comparu devant le tribunal de Port-Louis lundi après-midi.

Ce Portlouisien de 38 ans répond d’une accusation provisoire de trafic humain. Il avait été arrêté dimanche soir suite à une descente de police dans son établissement réputé.

Sur le même plan, le syndicaliste Reaz Chuttoo réclame une nouvelle loi contre l’utilisation de travailleurs pour ce genre de business. Il a rencontré le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, le jour même. Pour lui, les travailleurs étrangers n’ont aucune protection.

Mardi 25 Août 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.