Environnement

Le projet d'extension d'un hôtel à Flic-en-Flac sur la plage publique suscite l'indignation

Mercredi 17 Juillet 2019

On pensait que la côte ouest de l'île déjà défigurée par des immeubles type HLM aurait eu droit à un sursis. Cette zone hautement prisée où il fait bon séjourner, camper ou pique-niquer c'est Flic-en-Flac, un splendide village, à l'abri du vent quasiment toute l'année. 

La vidéo de Yashveen Ramdoyal a suscité de vives émotions et d'indignation. Il implore les Mauriciens à se mobiliser contre un projet d'extension d'hôtel sur la plage publique de Flic-en-Flac.

Un projet d'extension d'hôtel sur la plage publique de Flic-en-Flac fait polémique

En effet, le gouvernement et les autorités ont semblent-ils avaliser récent permis pour accaparer encore un peu plus la plage destinée aux Mauriciens en accordant un projet d'extension à la Villa Caroline. Une demande de bail a été déposée pour le terrain (voir photo Adi Teelock) entouré de jaune.

C'est le Debarcarder Road, nouveau propriétaire des lieux qui souhaite agrandir afin de construire un parking, un parking pour les bateaux ainsi qu'un fisherie pour les pêcheurs. Une initiative de "développement" tout en protégeant les activités et les emplois sur cette côte.

Pour rappel, 120 km de sable fin sur une ligne côtière totale de 320 km constituait le potentiel paradisiaque de la belle île tropicale. Cette histoire finit mal puisque « le million d’habitants qui aiment la mer, les filaos et le bruit du vent » n’avait plus à partir de 2003 que 26 kilomètres pour ses journées de détente et de rêverie, ses pique-niques en famille et jeux de plage.    

Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Juillet 2019