Environnement

Le projet d'extension d'un hôtel à Flic-en-Flac sur la plage publique est annulé

Mercredi 24 Juillet 2019

Cette zone hautement prisée où il fait bon séjourner, camper ou pique-niquer c'est Flic-en-Flac, un splendide village, à l'abri du vent quasiment toute l'année.


Souvenez-vous la vidéo de Yashveen Ramdoyal avait suscité de vives émotions et d'indignation. Il implorait les Mauriciens à se mobiliser contre un projet d'extension d'hôtel sur la plage publique de Flic-en-Flac. 

Suite à la forte mobilisation citoyenne, ce projet d'extension ne se fera pas ! 

C'est à la suite d'un communiqué (voir l'intégralité plus bas) que l'annonce a été faite :

" Suite aux discussions avec les villageois, comme aucun consensus n’a été trouvé, nous avons avisé le ministère des terres que nous n’avons plus l’intention d’aller de l’avant avec le projet d’embellissement du débarcadère et les facilités que nous devions y installer. Aucune demande de Bail ne sera donc faite maintenant ou dans le future concernant la rénovation de l’Hôtel."
 
Pour rappel, le gouvernement et les autorités avaient semblent-ils avaliser un récent permis pour accaparer encore un peu plus la plage destinée aux Mauriciens en accordant un projet d'extension à la Villa Caroline. Une demande de bail a été déposée pour le terrain.

C'est le Debarcarder Road, nouveau propriétaire des lieux qui souhaitait agrandir afin de construire un parking, un parking pour les bateaux ainsi qu'un fisherie pour les pêcheurs. Une initiative de "développement" tout en protégeant les activités et les emplois sur cette côte. 

Un projet d'extension d'hôtel sur la plage publique de Flic-en-Flac fait polémique  
 


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.