Justice

Le procès intenté par Joy Beeharry prend fin

Jeudi 13 Juin 2019

Il ne reste plus que le jugement de Nicholas Ohsan-Bellepeau dans le procès que Joy Beeharry, président de la Mauritius Duty Free Paradise, intente à l’État, à l’ancien surintendant de police Ramasawmy et au chef inspecteur Heman Dass Goorah.

Il leur réclame conjointement une somme de Rs 100 millions. Il affirme avoir été injustement arrêté et poursuivi, avant que la cour intermédiaire ne mette un terme définitif au procès.

Joy Beeharry avait été arrêté le 26 août 2010 par des éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit. Deux autres cadres de l’organisme, Udaisingh Ramdhonee et Gavin Vele Govinden, avaient fait l’objet de poursuites devant la cour intermédiaire.

Le représentant de l’État et des policiers a déclaré que la plainte en réclamation de dommages a été logée en dehors du délai statutaire. Celui-ci est de deux ans lorsqu’il s’agit d’initier des poursuites contre des fonctionnaires.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.