Menu



Régions Océan Indien

Le président malgache Andry Rajoelina mise sur le Covid-Organics, aux vaccins contre le Covid-19


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Mars 2021



Alors que Madagascar connaît une seconde vague de l’épidémie, le gouvernement malgache a annoncé vouloir observer les effets des vaccins étrangers avant d’y avoir recours. D’ici-là, il préfère miser sur le Covid-Organics, le remède à base d’artémisia lancé par le président, Andry Rajoelina, il y a un an.

Lors d'un entretien accordé à la chaîne nationale du pats, TVM, le président malgache a déclaré :“Nous n’avons jamais dit que les vaccins étaient mal, mais Madagascar est encore en phase d’observation des vaccins existants”.

S’il ne s’est pas fermement opposé aux vaccins, il a sollicité l’Académie de médecine de Madagascar pour “un avis éclairé” sur les vaccins étrangers. Mais face à l’extrême prudence clamée par le gouvernement malgache, les organismes internationaux s’inquiètent. Car une recrudescence des cas de Covid-19 est observée dans le pays.

Alors que 39 pays du continent africain bénéficient de l’initiative Covax, Andry Rajoelina a décidé que, pour l’heure, il n’en voulait pas. En tournant le dos à ce programme destiné à distribuer gratuitement des vaccins aux pays à faibles revenus, l’homme suggère une suspicion d’ingérence de la part de l’Occident.

À la place, c’est une solution locale, le Covid-Organics, prôné par le président lui-même, ce remède a été commercialisé en boisson et en gélule jusqu’au Zimbabwe et en Haïti. Il est issu de la plante artémisia, dont Madagascar est le deuxième producteur mondial. Rappelons que l'OMS n’a pas prouvé l’efficacité du Covid-Organics contre le Covid-19.

Samedi 27 Mars 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 28/03/2021 17:39
enleve la capsule couyon !!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.