Menu



Régions Océan Indien

Le président américain Biden a déçu Bancoult sur le dossier des Chagos


Rédigé par E. Moris le Mercredi 11 Août 2021



L’intérêt d’État prime sur tout ! Olivier Bancoult en est conscient. Il a vu des vertes et des pas mûres dans son combat pour retourner aux Chagos.

C’est la raison pour laquelle il n’est pas étonné outre-mesure par le fait que Joe Biden, le nouveau président américain, ait renié sa fameuse doctrine d’ordre international fondé sur le respect des règles.

Sur le dossier Chagos, c’est l’intérêt de l’oncle Sam. « Pax Americana », pour faire plus simple. Pour le leader du Groupe Refugiés Chagos, « c’est du pareil au même ». Néanmoins, Olivier Bancoult exprime sa déception par rapport à la prise de position du département d’État sous l’administration Biden. L’oncle Sam, ou plutôt l’oncle Joe Biden, a apporté son soutien indéfectible au Royaume-Uni. Olivier Bancoult soutient qu’il y avait beaucoup d’espoir placé en Joe Biden. Mais il a choisi de faire du Trump, se désole Bancoult.

Mercredi 11 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.